Skip to main content

SINGAPOUR : Turbulences extrêmes sur un vol Londres-Singa…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

SINGAPOUR : Turbulences extrêmes sur un vol Londres-Singapour

Un vol de Singapore Airlines reliant Londres à Singapour a du faire face à d’extrêmes turbulences…

Dans un post sur les réseaux sociaux Singapore Airlines a reconnu que le vol SQ321 opéré en B777-300ER avait connu des turbulences extrêmes très soudaines lors du survol du bassin de l’Irrawady après 10 heures de vol à l’approche du Myanmar. Il y aurait de forts orages sur la zone survolée quand l’incident a eu lieu vers 14H19.ù

Selon les données de FlightRadar24,  le vol naviguait à environ37 000 pieds (11 300 mètres) quand après 8 heures GMT, le B777 est brusquement tombé à 31 000 pieds (9 400 mètres) en trois minutes.

Après la chute, l’avion est resté à 31 000 pieds pendant un peu moins de 10 minutes avant d’entamer sa descente et d’atterrir à l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok.

Les turbulences ont été si fortes que 18 passagers ont été hospitalisés et un passager est mort. Le passager décédé serait un britannique de 73 ans mort certainement d’une crise cardiaque. Sur les 18 passagers hospitalisés 12 sont restés pour être soignés de leurs blessures.

Le pilote a du atterrir à l’aéroport de Suvarnabhumi en Thaïlande pour que ces passagers soient soignés.

« Nous nous excusons profondément pour cette expérience traumatique qu’ont souffert nos passagers et nos employés » a déclaré Singapore Airlines. Le président a même publié une vidéo à ce sujet.

Une chute brutale qui a surpris les passagers

Selon un passager cité par le Strait Times, « soudainement il y a eu une chute brutale, c’est pour cela que tous ceux qui n’avaient pas leurs ceintures furent projetés immédiatement au plafond. Certaines personnes se sont cognées la tête contre les cabines à bagages au-dessus de leur tête , elles ont heurté les endroits où se trouvent les lumières et les masques et les ont cassés ».

Les autres passager sont finalement arrivés sains et saufs à Singapour escortés par des membres d’équipage de Singapore Airlines. Singapore Airlines s’est occupé de leur transport vers leurs hôtels ou résidences.

Les turbulences ne sont pas rares sur cette route alors que Singapour est situé non loin de la zone de convergence intertropicale qui oscille en fonction de l’époque de l’année. Son activité est forte vers le nord de l’Inde et la Chine en janvier et vers la Malaisie, Bornéo, Singapour et l’Indonésie en juillet. En terme de pilotage normalement les pilotes font leur possible pour éviter les orages sauf si ceux-ci s’étendent sur des très grandes longueurs. Ils peuvent cependant tenter de naviguer entre les gros cumula-nimbus.

Il faut donc se rappeler d’une chose lorsque l’on voyage en avion: s’attacher la ceinture même s’il n’y a aucun risque car les turbulences peuvent être très soudaines.

SOURCE : Business Travel.