Skip to main content

PARIS : Arrondir ses fins de mois en louant son jardin pe…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Arrondir ses fins de mois en louant son jardin peut rapporter jusqu’à 6 000€ par an

Dans un contexte économique où le coût de la vie ne cesse d’augmenter, trouver des astuces pour compléter ses revenus est une nécessité pour beaucoup.

Selon une étude de l’Ifop, 92% des français déclarent que l’inflation actuelle impacte leur pouvoir d’achat, plus de quatre Français sur cinq (84%) considèrent même que l’inflation va changer leurs comportements.

Il existe toutefois des solutions pour arrondir ses fins de mois, dont une alternative estivale qui permet de monétiser son jardin : la location de jardins entre particuliers, un marché en plein essor !

1ère plateforme de location et de partage de jardins entre particuliers en France, jardins-prives.com met à disposition de ceux qui n’ont pas d’espace vert, des jardins pour tous les goûts et tous les budgets.

L’Airbnb du jardin séduit un nombre croissant de citadins en quête d’évasion et de moments de détente à prix abordables en leur proposant de privatiser un espace extérieur le temps d’un après-midi, d’une journée, d’une nuitée ou plus. Les raisons de louer un jardin sont nombreuses : barbecue en famille, pool party entre amis, journée off au vert, partie de pêche, cours de yoga, cérémonie de mariage/baptême ou encore séjour dans une tiny house.

« De plus en plus, les jardins offrent la possibilité de séjours de plus longue durée, incluant des nuits sur place, en tiny house – petite maison écologique en bois – tente, roulotte ou mobil-home, installé par le propriétaire ou véhiculé par le locataire. La demande provient aussi bien de couples urbains qui veulent s’évader le temps d’un week-end … que de familles qui ne trouvent pas de location à prix abordable dans une région touristique », souligne Pascale Krief, co-fondatrice de jardins-prives.com.

La location de jardins représente une bouffée d’oxygène pour ces propriétaires, notamment les plus modestes et les petites retraites touchés de plein fouet par l’inflation, puisqu’elle constitue un complément de revenu non négligeable pouvant aller de 1500 à 6000€ par an, avec une moyenne de 3000€ sur jardins-prives.com, la plateforme ne prélevant aucun frais de service pour les propriétaires.

Un concept estival qui a du succès puisque la start-up affiche des réservations en hausse de 155% entre 2022 et 2023. Elle comptabilise désormais 15 000 utilisateurs et près de 1000 jardins à louer sur toute la France, dont 670 situés en région.