Skip to main content

PARIS : 30ème commémoration du génocide des Tutsi au Mémo…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
1 Avr 2024

Partager :

PARIS : 30ème commémoration du génocide des Tutsi au Mémorial de la Shoah

Trente après, où en sommes-nous de la connaissance, de la compréhension et de l’approfondissement du devoir d’histoire et de mémoire du génocide des Tutsi au Rwanda ?

Le Mémorial de la Shoah, engagé dans les actions d’enseignement et de sensibilisation à l’histoire du génocide des Tutsi, met en place une programmation culturelle et pédagogique.
Rencontres, débats, projections viendront éclairer sur les origines du génocide, apporter des témoignages, alerter sur les conséquences et perpétuer la mémoire des victimes du génocide.
Le Mémorial de la Shoah depuis la création du centre de recherche et de documentation Raphaël Lemkin fin 2023, se positionne en lieu de ressources incontournable sur l’histoire des génocides du XXe siècle.

EXPOSITION

Rwanda 1994 : le génocide des Tutsi Dans le cadre de la 30e commémoration 1994-2024.

Depuis le 24 janvier

Allée des Justes

Au Rwanda, d’avril à juillet 1994, le XXe siècle s’est refermé sur un dernier génocide : celui des Tutsi par les extrémistes Hutu. Hommes, femmes et enfants furent traqués et assassinés en masse lors d’une entreprise d’extermination d’une efficacité redoutable. En moins de trois mois, les trois quarts de la population tutsi, soit près d’un million de personnes, ont péri. Comment un crime d’une telle ampleur a-t-il été rendu possible ?

PROJECTIONS – RENCONTRES À PARIS

Photogramme du film Une des mille collines (dessin des trois enfants).

Une des mille collines de Bernard Bellefroid

Mardi 2 avril 19h

Ils s’appelaient Fiacre, Fidéline et Olivier. Ils avaient quatre, cinq et neuf ans. Ils étaient Tutsi et tout le village les connaissait. C’est au grand jour, devant leurs voisins, que leur trop courte vie s’est arrêtée
au printemps 1994. Dans le sillage de Rwanda, les collines parlent (2006), où durant le tournage le réalisateur Bernard Bellefroid fait la connaissance du grand- père des trois enfants, le film tente de cerner les circonstances de leur assassinat et éclaire la situation inédite d’un pays où tueurs et victimes vivent ensemble depuis trente ans.

En présence du réalisateur. En conversation avec Ornella Rovetta, chercheuse aux Archives de l’État (Belgique) et chargée de cours invitée à l’université UCLouvain Saint-Louis Bruxelles.

Rwanda vers l’Apocalypse de Michaël Sztanke, Maria Malagardis et Seamus Haley

Mercredi 3 avril 19h

Le 6 avril 1994, le président Hutu Juvénal Habyarimana quitte Kigali pour se rendre à une réunion régionale en Tanzanie. Les pays voisins et la communauté internationale veulent le pousser à accepter le partage du pouvoir avec les rebelles Tutsi du Front patriotique rwandais. Mais les faucons du régime et les extrémistes hutus le savent déjà : le président Habyarimana ne reviendra pas. L’avion présidentiel fait l’objet d’un attentat, jamais revendiqué, qui donne aussitôt le signal. Le génocide des Tutsi
fera un million de morts en cent jours. Ce film décrypte comment des Rwandais ont préparé ce basculement, protégé par la France, vers l’extermination la plus fulgurante de l’histoire contemporaine.

Suivie d’une rencontre autour du film et à l’occasion de la parution de l’ouvrage Avant la nuit de Maria Malagardis, Talent Éditions, 2024.

En présence de Michaël Sztanke, journaliste, écrivain et réalisateur, et Maria Malagardis, journaliste, écrivaine et réalisatrice. Animée par Jean‐François Dupaquier, journaliste et essayiste.