Skip to main content

BRIGNOLES : D’Athènes à Marseille, Manon veille sur…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
1 Mai 2024

Partager :

BRIGNOLES : D’Athènes à Marseille, Manon veille sur la flamme olympique

Ils sont seize, seize seulement et Manon Guariglia-Marseille en fait partie.

À l’âge de 24 ans, la jeune femme en contrat à la Mission Locale de Brignoles, est embarquée avec 15 autres jeunes des quatre coins de France pour vivre une magnifique aventure en allant récupérer la Flamme Olympique de Paris 2024 de la Grèce en France. Avec ses compagnons d’équipage, elle va voguer douze jours durant sur le Belem, le navire école classé au titre des Monuments Historiques.

Présélections, motivation… navigation

À l’origine de ce projet, la Caisse d’Épargne, mécène du Belem, a souhaité valoriser la jeunesse de l’ensemble des territoires en sélectionnant une soixantaine de garçons et filles de 17 à 25 ans aux parcours de vie marqués par la volonté d’aller de l’avant. Manon est de ceux-là. Elle suit donc un stage à bord du trois mâts, participant activement à la vie à bord. À l’issue de cette première étape, elle fait de nouveau partie de celles et ceux à qui l’on propose d’aller récupérer la flamme olympique à Athènes pour l’amener à bon port à Marseille. Dans une lettre de motivation, Manon s’enthousiasme pour la belle aventure, fait valoir ses qualités, détaille son parcours. Un bac littéraire mention très bien en poche, elle part en lettre moderne à La Sorbonne, formation qui l’enrichit mais qui ne la satisfait pas pleinement. La voilà qui s’engage dans une formation boulangerie chez les Compagnons du Devoir, école de la rigueur et de l’excellence. Ici, la fibre sociale et la curiosité des autres qui l’animent la satisfont, mais en partie seulement…

Elle débute alors un service civique à la Missoin Locale de Saint-Maximin où elle découvre l’initiative originale de la Fondation Belem qui organise des stages d’insertion à bord de l’illustre bateau. Elle postule, est sélectionnée et la voici dans le grand bain. Aujourd’hui à l’accueil de la Mission Locale de Brignoles, Manon s’embarque pour une expérience qui marquera son existence. Le 24 avril, elle a rejoint Athènes pour quelques jours de visites culturelles et touristiques avant d’embarquer avec l’équipage des Jeunes Éclaireurs sur le Belem. Les amarres ont été larguées le 27 avril pour douze jours avec prises de quart et manœuvres à bord.

Le prochain rendez-vous avec la terre ferme est fixé à Marseille le 8 mai avec la grande fête populaire du relais et son passage à Brignoles le 10 mai. En attendant, Manon, navigue, veille sur la flamme et rêve à son avenir professionnel qu’elle imaginerait bien comme maîtresse de maison chez les Compagnons du Devoir où elle pourrait cultiver la fibre sociale qui l’anime.

SOURCE : Brignoles Hebdo > Mardi 30 avril 2024