Skip to main content

BORMES LES MIMOSAS : François de CANSON : « L’accès aux s…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

BORMES LES MIMOSAS : François de CANSON : « L’accès aux soins pour tous, une priorité pour le territoire »

Ce mercredi 5 juin, François de CANSON, Vice-Président de la Région en charge du développement économique, de l’attractivité, du tourisme et de la prévention des risques majeurs, Maire de La Londe-les-Maures, représentant Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a inauguré la Maison de santé pluriprofessionnelle de Bormes-les-Mimosas en présence notamment de François ARIZZI, Maire de Bormes les Mimosas et Christian SIMON, Conseiller départemental du Var.  

La création de la Maison de santé pluriprofessionnelle de Bormes-les-Mimosas s’inscrit dans l’objectif de maintien et de développement d’une offre de soins de qualité et de proximité sur le territoire. La Région Sud a soutenu ce projet à hauteur de 275 000 €.

« La santé est un droit pour tous. Nous travaillons quotidiennement pour apporter des réponses concrètes et des solutions aux habitants et nous allons nous donner les moyens de faire reculer les déserts médicaux. D’ici 2030, nous nous sommes fixés pour objectif d’ouvrir 120 Maisons régionales de santé en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elles sont un véritable projet de santé publique de proximité, fondé sur la lutte contre les inégalités d’accès aux soins, sociales ou territoriales. Tout cela est le fruit d’une vision : un territoire en bonne santé, c’est un territoire où l’offre de soins
est équilibrée, diversifiée et le moins loin possible du domicile ».
Renaud MUSELIER
Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur,
Président délégué de Régions de France

La Maison de santé pluriprofessionnelle de Bormes-les-Mimosas

La création de la Maison de santé pluriprofessionnelle s’inscrit dans l’objectif de maintien et de développement d’une offre de soins de qualité et de proximité sur le territoire.
La Maison de santé regroupe un site principal, réparti sur 333 m2 et situé à Bormes-les-Mimosas, et un site de consultation situé à Collobrières.

Elle est constituée de 36 professionnels de santé regroupés autour de la Société Interprofessionnelle de Soins Ambulatoires, mais aussi de :

• 4 médecins généralistes,
• 20 infirmières libérales,
• 6 masseurs kinésithérapeutes,
• 2 sages femmes
• 1 médecin gynécologue,
• 1 médecin rhumatologue,
• 1 gériatre,
• 1 médecin angiologue,
• 1 médecin cardiologue,
• 4 chirurgiens-dentistes,
• 1 opticien,
• 5 pharmaciens,
• 1 arthérapeute,
• 1 biologiste,
• 1 diététicienne.

La Région Sud a soutenu ce projet à hauteur de 275 000 € pour l’acquisition de l’immeuble hébergeant la Maison de santé et pour l’acquisition d’un studio accueillant des stagiaires, internes en médecine et étudiants infirmier, au deuxième étage du bâtiment.

La Maison de santé poursuit comme objectifs :

• Une prise en charge globale des patients et le maintien d’une continuité de soins grâce à la dimension multi site du projet permettant à tout moment l’ouverture et l’adhésion à d’autres professionnels de santé,

• La transmission des savoirs et la lutte contre la désertification en accueillant des stagiaires auprès des professionnels,

• L’information et la prévention à travers des actions de santé publique sur les thématiques de la vaccination, du dépistage des cancers ou encore de la lutte contre les addictions ainsi que des protocoles pluriprofessionnels de soins de premiers recours.

Un engagement historique pour la santé

Sur la période de 2021 à 2028, la Région investit 710 millions d’€ dans le domaine de la santé.

Cet engagement historique, pour une collectivité, dont ce n’est pas la compétence, se déploie autour de 4 axes :

• Une politique de santé publique concrétisée au travers de l’appel à projets santé publique, le Plan régional santé environnement, le Pass Santé jeunes et le Pass Mutuelles étudiants boursiers,
• La lutte contre les déserts médicaux en proposant un ensemble de leviers et de ressources mobilisables à destination des territoires,
• La prise en charge globales des cancers à travers deux Plans Cancer régionaux,
• Une politique de soutien à l’innovation en santé centrée sur le déploiement de l’e-santé et de la télémédecine.

Le Kit Lutte contre les déserts médicaux se décline en 4 volets d’intervention complémentaires :

Les Maisons régionales de santé et l’aide à l’installation de médecins généralistes, l’accueil d’étudiants en médecine générale dans les territoires, le déploiement de la télémédecine et de l’équipement médical, une meilleure accessibilité aux soins d’urgence avec notamment le Plan salles d’attente.

Depuis sa création, le dispositif a permis :

✓ La labellisation de 115 Maisons régionales de santé pour un montant de plus de 18 millions d’€,
✓ L’installation de 29 médecins généralistes pour un montant de plus de 635 000 €,
✓ Le co-financement avec l’ARS de 235 bourses pour un montant de plus de 610 000 €.