Skip to main content

VIENNE : Citadines ouvre son deuxième établissement

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
16 Avr 2024

Partager :

VIENNE : Citadines ouvre son deuxième établissement

Leader mondial des résidences hôtelières, le groupe Ascott fait de Vienne une ville emblématique de ses enseignes Citadines, lyf et Somerset.

Belle opportunité pour valser dans les pas de Sissi.

Vienne ! La plus romantique des capitales européennes est aussi la plus zen, puisque arrivée première du Top 10 des villes les moins stressantes du Vieux Continent.

Devançant Munich, Édimbourg et Copenhague, la cité de Sissi l’impératrice l’emporte donc au palmarès des destinations d’expatriation où la vie est plus douce qu’ailleurs. Dressé par un cabinet en assurance, spécialisé dans l’expatriation, ce classement s’est reposé sur des facteurs tels que la propreté, la qualité des espaces verts, le coût de la vie et la sécurité pour les personnes LGBTQI.

On comprend dès lors le bel avenir de cette ville du passé qui valse sur des airs de Strauss. Un avenir touristique sur lequel mise le groupe Ascott, leader mondial des résidences hôtelières, avec quelque 94 000 unités en exploitation et 64 000 en développement, dans près de 950 résidences. Lancée il y a tout juste quarante ans à Singapour, cette société s’est imposée en pionnière d’un concept « d’apart’hotel » aujourd’hui en vogue au cœur des grandes villes. Avec ses logements modulables, du studio au 3-pièces et ses cuisines équipées, la formule fait recette en Europe, le séjour moyen étant de cinq ou six nuits contre à peine plus de deux à l’hôtel.

Marque phare de ce créneau porteur, née à Paris en 1984, Citadines s’enorgueillit aujourd’hui d’un portefeuille de quelque 200 établissements, dans 30 pays. Sacrée « meilleure marque de résidences hôtelières au monde » lors des World Travel Awards 2023, l’enseigne ne s’endort pas sur ses lauriers. Parallèlement à la rénovation du parc existant, elle poursuit son développement en Europe où elle compte déjà 44 résidences. Ainsi vient-elle d’ouvrir son deuxième établissement dans cette sereine Vienne où elle exploite déjà son Citadines South Vienna. Avec au nord son tout nouveau – tout beau Citadines Danube Vienna, la marque voit l’émergence d’un label haut de gamme des plus prometteurs. Ses 223 chambres et appartements climatisés (de 23 m2 à 61 m2) offrent plus qu’un confort, un luxe.

De l’ameublement à la décoration, tout a été pensé là dans un esprit de raffinement et de bien-être, avec coffre-fort, TV Chromecast et surtout cuisine (très bien) équipée. Au-delà de son cosy « comme chez soi », le résident peut profiter d’une salle fitness, d’une buanderie, et d’une salle de restaurant donnant au 12eme étage sur un rooftop ouvert sur la ligne d’horizon de Vienne. Et on offre même un room-service de pizza.

On aura compris qu’on ne voit plus très bien la différence avec un hôtel de luxe, hormis un personnel moindre. Visant tant le touriste que la clientèle d’affaires, l’apart’hotel s’enorgueillit évidemment de salles de réunions. Situé au cœur du futuriste projet de développement urbain de Vienna TwentyTwo, il est aussi proche du plus grand centre de convention autrichien et du grand centre commercial Donau Zentrum, le lac du Vieux Danube étant accessible à pied en dix minutes. Et pour le Vienne historique, vingt minutes de métro suffisent pour se retrouver face à la somptueuse cathédrale.

Le groupe Ascott vient aussi de s’investir à Vienne, quartier Schönbrunn, dans deux autres enseignes, lyf et Somerset, elles aussi appelées à une forte croissance. Lesquelles proposent des espaces et appartements tournés vers un esprit de communauté et de partage à destination des nomades numériques, technopreneurs et startuppeurs.

Avec la marque de co-living et happy-working lyf (Live your Freedom), il s’agit de privilégier l’interaction avec des voyageurs de la « prochaine » génération qui partagent les mêmes centres d’intérêts, tous les espaces sociaux (ouverts jour et nuit) étant conçus pour encourager les expériences collaboratives et développer le sentiment de communauté. La terrasse Skyward et la laverie automatique Wash & Hand invitent ainsi à jouer au baby-foot (géant !) tout en faisant la lessive, tandis que la cuisine sociale Bond permet aux hôtes de se rencontrer en cuisinant.

Comptant 162 appartements répartis en trois catégories, ce « lieu de vie dédié aux nouveaux voyageurs » prend place dans le même site que la résidence Somerset qui, elle, répond avec 175 appartements à la demande croissante de voyageurs intergénérationnels. Proposant plusieurs catégories de grands logements, allant de 40 à 72 m2, elle bénéficie ainsi d’un attractif kids club et met l’accent sur « un mode de vie responsable ».

Les clients sont même invités à se déplacer à vélo grâce à la location gratuite sur place.
Les prix ? 119 € pour un appartement 4 personnes au Somerset Schönbrunn, 89 € en « level up » au lyf Schönbrunn Vienna, et seulement 79 € pour une chambre ou un studio au Citadines Danube Vienna. En ces temps où le tourisme urbain a repris de belles couleurs et où Vienne accueille quelque 8 millions de visiteurs par an, on aura compris qu’avec ces tarifs serrés, le groupe Ascott entend se positionner comme le pionnier d’un nouveau concept de résidences hôtelières associant la convivialité d’un appartement confortable à un large choix de services hôteliers. Belle opportunité pour aller valser dans les pas de Sissi.

. danube@citadines.com
. lyf.schonbrunn@the-ascott.com
. somerset.schonbrunn@the-ascott.com

SOURCE : InfoTravel Mag