Skip to main content

TOULOUSE : Nouvelle saison de Pronomade(s), une offre cul…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
1 Mai 2024

Partager :

TOULOUSE : Nouvelle saison de Pronomade(s), une offre culturelle en territoire rural

L’année 2024 marque la 25ème saison des arts de la rue de Pronomade(s) en Haute-Garonne, toujours en deux parties : du 8 mai au 14 juillet et du 30 août au 7 décembre.

En tout, une vingtaine de compagnies et équipes artistiques invitées dans des communes du Comminges et du Volvestre. Pronomade(s), ce sont des spectacles vivants, mais aussi des résidences d’artistes et une action culturelle qui s’étend jusque dans les établissements scolaires et les structures sociales du département.

Le collectif mexicain Foco alAire, en tournée européenne, inaugurera la nouvelle saison de Pronomade(s), le 8 mai dans le jardins des Thermes de Barbazan, et le 9 mai à Salies-du-Salat.

Huit mystérieux personnages, LostheULTRAMAR («les ultramarins»), vont déambuler. Qui sont-ils? D’où viennent-ils? Ils avancent lentement, au rythme des sonorités chaloupées de musique sud-américaine, sous de grandes coiffes métalliques. Un cortège hypnotisant, puissant et délicat à la fois que les Commingeois sont invités à suivre avant de partager un apéritif offert par l’association.

Les autres dates de la saison sont détaillés dans le programme, mais Pronomade(s), ce sont aussi des Irruptions : cette année, L’immédiat de Camille Boitel et Kumulus portée par Barthélemy Bompard, deux compagnies importantes des arts du cirque et arts de la rue en France, s’infiltreront sans crier gare dans le quotidien des habitants du sud de la Haute-Garonne.

La culture à tous les coins de rue

La Haute-Garonne est le seul département abritant un Centre national d’arts de la rue et de l’espace public en plein territoire rural.

« Cela représente 100 000 habitants, qui méritent cette attention et une présence des artistes » souligne Philippe Saunier-Borrell, co-directeur du centre.

« Et c’est ici en Haute-Garonne qu’a été créée par Pronomade(s) la première saison des arts de la rue en France, avec une programmation de mai à décembre, et non pas juste sur le temps d’un festival », ajoute la codirectrice Marion Vian.

Un projet audacieux, soutenu dès sa création, en 1992, par le Conseil départemental de la Haute-Garonne.

« Tout de suite, le Département a été là et a permis cette permanence culturelle, où chaque semaine, 400 à 600 personnes découvrent un spectacle », poursuit Philippe Saunier-Borrell. Ma détermination depuis plus de 30 ans est de faire en sorte que là où j’habite, dans un territoire rural hors métropole, on puisse entendre la parole des artistes, inventer des rendez-vous culturels où chacun sent sa présence légitime ». Il ajoute encore : « Pronomade(s) a à coeur de jouer la permanence et la proximité avec un véritable projet politique et culturel, pensé avec les habitants, les élus de proximité et les associations, et répondre à la question : « Comment fait-on territoire ensemble ? »

Une résidence de création à Encausses-les-Thermes

Pronomade(s), c’est aussi l’accompagnement de projets de compagnies professionnelles liés aux arts publics via notamment des accueils en résidence de création dans les thermes d’Encausse-les-Thermes – un lieu pensé pour qu’elles puissent rêver, tenter, travailler leurs spectacles – mais aussi des commandes spécifiques passées à des artistes pour un lieu unique et sur une période déterminée.

SOURCE : Conseil départemental de la Haute-Garonne