Skip to main content

TOULON : Une nouvelle capitainerie pour le port de Toulon…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
14 Mar 2024

Partager :

TOULON : Une nouvelle capitainerie pour le port de Toulon – La Seyne-Brégaillon

Le 5 février 2024, l’ancienne capitainerie du port de Toulon – La Seyne-Brégaillon, située au centre-ville de Toulon et à proximité de la Base Navale de la Marine nationale, a été déconstruite pour laisser la place à un nouvel équipement innovant, digne de l’évolution du port dont la Métropole Toulon Provence Méditerranée (TPM) est l’Autorité Portuaire1 depuis le 1er janvier 2017.

À ce titre TPM assure notamment la gestion et l’aménagement des infrastructures et de certains équipements dont celui de mise à disposition d’une capitainerie.

Pourquoi une nouvelle capitainerie ?

En service depuis une quarantaine d’années, les 7 bâtiments modulaires (100 m²) étaient obsolètes et inadaptés à l’activité du port. Les représentants de l’Autorité Portuaire étaient depuis 2022 « hébergés » dans les locaux de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM).

Un nouvel aménagement adapté aux missions pour voir et être vu

La nouvelle capitainerie du Port de Toulon-La Seyne-Brégaillon sera installée au cœur du port de Commerce, le long du quai de la Corse (en ZNLA2 ) proche des locaux des professionnels du port. Véritable lieu de vie et de travail de l’Autorité Portuaire – opérant 24 heures sur 24, 365 jours par an – c’est aussi un lieu ouvert (ERP3 ), destiné prioritairement aux acteurs professionnels du port (commandants de navires, agents maritimes, lamaneurs, pilotes, remorqueurs, dockers, agents d’exploitation…) mais aussi aux usagers et plaisanciers, en complément des différents Bureaux du Port de Plaisance de la Rade. Le projet initié en 2021 a été régulièrement présenté aux différentes commissions portuaires. Le permis de construire a été délivré le 21 février 2022 après avis de l’Architecte des Bâtiments de France et de l’architecte Conseil de la Ville de Toulon.

Une capitainerie symbole de la modernisation des infrastructures du port de Toulon-La Seyne-Brégaillon

 De l’électrification des quais (CENAQ) en passant par les travaux de rénovation du quai de la Corse (poutre de couronnement) ou encore par l’acquisition de nouveaux barrages anti[1]pollution, pour ne citer que quelques actions récentes sur le Terminal Côte-d’Azur (TCA), c’est désormais au tour de la capitainerie de faire peau neuve. Cet équipement moderne, pratique, aux lignes contemporaines, sera visible des navires, des professionnels du port, des millions de passagers qui transitent sur les quais de TCA (1er port de desserte vers la Corse en 2023) et des plaisanciers de la Rade de Toulon. Cette nouvelle installation témoignera de la volonté de TPM de faire de ce lieu un élément emblématique du port notamment en matière de :

  • Sécurité et sûreté, avec une vigie à 360° au second étage, tour de contrôle pour l’aiguillage de la navigation civile en charge de toutes les opérations portuaires mais aussi des manœuvres prioritaires de la Marine nationale ;
  • Développement économique pour maintenir le port de Toulon-La Seyne-Brégaillon comme un acteur clé du commerce maritime en Méditerranée aujourd’hui et demain et des emplois qui en découlent ;
  • Développement Durable, avec une construction « éco-responsable » prenant en compte les risques de submersion, les Personnes à Mobilités Réduites (PMR), la qualité thermique et la qualité phonique du bâtiment.

Quel est le rôle de la capitainerie du port de Toulon-La Seyne-Brégaillon ?

La capitainerie est le lieu de travail des agents chargés de la Police Portuaire Les 3 Officiers de port assument des missions de police pour le compte de l’État et de TPM en sa qualité d’Autorité Portuaire.

Ses missions principales sont les suivantes : L’Etat en charge de missions régaliennes :

  • Assurer la police des mouvements des navires soit l’appareillage, l’accostage, le déplacement des navires et autres engins flottants dans les eaux du port et la police des matières dangereuses qui implique des vérifications réglementaires, des autorisations de stationnement… ;
  • Lutter contre les pollutions ;
  • Procéder au balisage du port et du plan d’eau : Cette signalisation s’effectue à l’aide de balises fixes ou flottantes ;
  • Surveiller le plan d’eau portuaire (Zone ISPS4 ) et le trafic maritime (radio VHF) … Pour TPM – Autorité Portuaire :
  • Assurer la police de l’exploitation du Port dans les limites de celui-ci dont l’attribution de postes à quai et l’occupation des terre-pleins portuaires… ;
  • S’assurer du bon usage du Domaine Public Maritime (DPM) afin de garantir la pérennité des équipements portuaires métropolitains ;
  • Délivrer de l’information aux usagers… ;
  • Expertiser les projets d’aménagements portuaires.

Démarrage des travaux

 Les travaux de déconstruction de l’ancienne capitainerie ont débuté en janvier 2024 pour une durée de 12 mois sous réserve d’intempéries et d’éventuel aléas. La continuité du service est assurée durant cette période ; la présence physique des officiers de port étant une nécessité absolue jour et nuit en cas d’intervention rapide.

À l’extérieur

 Le bâtiment est conçu pour répondre au climat méditerranéen (vent/soleil). La structure métallique légère limitera son impact environnemental. La forme compacte dégagera un maximum de surface utile – soit 190 m² de planchers, répartis sur deux niveaux plus la vigie – avec une emprise restreinte au sol. Un système de bardage, en harmonie avec les différents bâtiments portuaires, diminuera les déperditions thermiques en façades et en toiture, permettant de réduire les consommations énergétiques. Une terrasse en latte de bois posée sur un socle béton aux normes vagues submersion (à la cote de 2m NGF5 ), pourra servir d’espace de convivialité extérieur. Une ombrière en toiture régulera naturellement la température en période estivale. La plupart des éléments métalliques du bâtiment seront réalisés en usine puis assemblés sur place pour réduire les impacts du chantier sur site.

À l’intérieur

Au RDC

− L’entrée (hall de circulation, accès aux étages)

− Un espace d’accueil public (banque d’accueil) avec une salle de réunion (avec accès

PMR)

− Deux vestiaires séparés Homme/Femme

− Une salle de repos disposant d’une cuisine, d’un coin repas et d’un couchage.

− Deux sanitaires et 2 douches séparés H/F, dont un PMR

− Un local d’archives

Au 1er étage

− Deux bureaux réservés à l’administration (commandant et commandant adjoint)

− Un bureau de placement de navires et des statistiques portuaires

− Une salle de réunion

− Un sanitaire

Au 2ème étage

− Deux bureaux des mouvements en charge de la régulation du trafic maritime portuaire

− Une terrasse

Les travaux sont réalisés sous la Maîtrise d’ouvrage de la Direction des ports de la Métropole TPM. Le marché de Maîtrise d’œuvre a été attribué au cabinet d’architectes POÏESIS (Bandol).

Une attention renforcée

 La Métropole TPM veille, pendant toute la durée des travaux, à préserver au maximum les conditions d’exploitation des terre-pleins du port et à limiter les désagréments pour le concessionnaire, les professionnels du port et les passagers. Un bulletin mensuel d’information sera publié sur le site internet des Ports pour suivre l’avancement des travaux : www.ports-tpm.fr .

Montant du projet : 1 307 000 € HT

Financement : Budget annexe du Port de Toulon

1 AP : Autorité Portuaire

2 ZNLA : Zone Non Librement Accessible

3 ERP : Établissement Recevant du Public

4ISPS: international Ship and Port Security

5NGF Nivellement Général de la France