Skip to main content

TOULON : PACA Participations « mission » accomplie

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
4 Mar 2024

Partager :

TOULON : PACA Participations « mission » accomplie

Le groupe PACA Participations de Stéphane Benhamou est la première entreprise de France à prédominance alimentaire à devenir société à mission.

Un événement officialisé le 7 février dans la galerie de l’Hyper U des Arcs, où 500 personnes, du consommateur local jusqu’au premier patron de France, ont été réunies.

Patrick Martin, président national du MEDEF, Véronique Maurel, présidente de l’Union Patronale du Var, tous les présidents des MEDEF de la région Provence Alpes Côte d’Azur, Dominique Schelcher, Pdg de Système U, Benoit Soury, président de So.bio, Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du Commerce et de la Distribution, des représentants de l’Etat déconcentré, dont la sous-préfète de Draguignan, des dizaines de chefs d’entreprise et beaucoup de personnalités réunies au milieu de centaines de consommateurs… Qu’est-ce qui a bien pu les rassembler à l’Hyper U des Arcs ce mercredi 7 février 2024 ? Qui plutôt ? Et pourquoi ? Un dirigeant engagé, Stéphane Benhamou, qui affirme son indépendance de commerçant depuis le début de l’aventure U en 1990, à partir de laquelle il a bâti un groupe de plus de 430 collaborateurs. Un véritable terrain de jeu pour cet homme passionné dont les valeurs chevillées au corps sont déclinées à tous les rayons et érigées en mission. L’objet justement de cet événement exceptionnel.

Démarche exemplaire

« Incarner un commerce singulier et engagé au service du mieux-vivre ensemble sur notre territoire ». Si chaque mot compte, incarnant sa raison d’être, derrière les mots il y a la réalité que la projection nationale d’un jour a permis de mettre en partage. Le cheminement de Stéphane Benhamou le menant jusqu’à la société à mission en fait un précurseur national dans le secteur de la grande surface à prédominance alimentaire. Mieux, « un missionnaire », selon Dominique Schelcher, président de Système U, qui ne tarit pas d’éloges sur son confrère, dont l’implication au plus haut niveau dans ce groupement coopératif durant 20 ans a pour le moins marqué les esprits. L’inscription dans ses statuts de ses objectifs sociétaux et environnementaux, ainsi que l’institution d’un Comité externe de mission, en complément du contrôle par l’organisme tiers KPMG, en font un exemple souligné par tous. Patrick Martin, président du MEDEF, a d’ailleurs tenu à faire le déplacement depuis Paris afin de rendre hommage à Stéphane Benhamou, à sa démarche volontaire d’entreprise qui assume ses responsabilités dans l’engagement et non par contrainte.

Approche réinventée

« L’important c’est l’humain », clame depuis toujours le dirigeant varois, persuadé que l’entreprise apporte des réponses personnelles, professionnelles, sociétales, « par le dépassement de soi, la confiance en l’avenir, la compétence, l’efficience, l’engagement de chacun transformant l’ensemble en un intérêt général », ce qui profite à tous de façon endogène et exogène. Par l’éthique aussi, au cœur de l’écosystème U, qui transcende les gens et permet d’ériger des modèles de résilience. Donner sa chance aux produits est un fil rouge sur lequel il est d’autant plus facile de tenir en équilibre quand le précepte commence par soi-même. Annelise Harouche, en charge de la RSE auprès de Stéphane Benhamou, en témoigne facilement et passionnément, sollicitée en permanence par son Pdg pour se réinventer, monter le niveau à chaque challenge relevé, s’interroger sur la qualité vers laquelle on tend, y compris bien entendu celle des conditions de vie et de travail des salariés, celle des produits, de la relation avec les clients et les fournisseurs, des process à déployer, des partenaires pour y parvenir. En l’occurrence, pour la société à mission, le cabinet MBD Open Marketing (Villeneuve-Loubet). Comprendre qui on est, où on veut aller, nécessite selon elle « beaucoup d’écoute interne, en plus du questionnement sur l’appréciation extérieure, surtout pour mener à bien la mission ». Elle doit être appropriée collectivement pour être crédible et le long travail effectué a permis de s’apercevoir que beaucoup d’éléments consignés et structurés par la suite étaient déjà en magasin. Le « fait maison » s’est donc appuyé sur un vaste champ déjà bien labouré, notamment s’agissant d’un développement construit durablement en même temps que l’Hyper U novateur des Arcs et sa galerie, dès 2008.

Combat de proximité

Alors, mission accomplie ? Que nenni ! 12 objectifs essentiels ont été fixés pour garder le cap en permanence, de nouveaux défis seront certainement lancés par Stéphane Benhamou, son épouse Nicolle et les équipes impliquées dans l’écriture des autres épisodes d’une histoire qui marque, et pas que l’employeur. Cet investissement dans l’avenir, la modernité, la transformation écologique, numérique, économique, revendiquant le sociétal, le local en termes de produits, de producteurs, d’emplois, s’inscrit dans la défense de la souveraineté alimentaire, des circuits courts et de la proximité. Un combat prioritaire afin « de donner du sens, mais aussi de l’envie », plaide ce leader naturel en son pays dracénois, mais aussi dans le Var en qualité de président-adjoint de l’Union Patronale du Var, et à Paris quand il porte avec fierté la voie du MEDEF Var qu’il préside. Tout ceci n’empêche pas la performance, ni la compétition pour être au-dessus de ses concurrents et le meilleur commerçant possible.

Un missionnaire taille patron !

SOURCE : UPV – Var entreprises – Newsletter de février 2024