Skip to main content

SIMIANE COLLONGE : Opération de dépollution de l’Arc, 4km…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
24 Mar 2024

Partager :

SIMIANE COLLONGE : Opération de dépollution de l’Arc, 4km débarrassés du plastique

L’établissement public Menelik, gestionnaire des cours d’eau qui se jettent dans l’Étang de Berre, lance une campagne de dépollution de l’Arc à Rousset.

Plusieurs milliers de lambeaux de plastique échoués suite à une crue seront retirés à la main sur près de 4km. Un travail de fourmi pour que l’Arc retrouve sa superbe.

La rivière jonchée de plastiques sur 4km

Lors de la crue du 13 juin 2023, plusieurs bâches dégradées en bordure d’une exploitation agricole ont été emportées par les eaux, déposant ainsi des milliers de lambeaux de plastique sur la végétation des berges. Le spectacle est désolant.

Une enquête de police a été ouverte à la demande de la commune de Rousset et vient de s’achever. Menelik a donc pu mandater l’entreprise « Travaux et environnement » qui démarre aujourd’hui l’arpentage de l’Arc afin de retirer un à un les lambeaux de plastiques restés coincés dans les branchages et sur les berges. L’opération devrait se poursuivre jusqu’à mercredi.

La gestion des déchets dans les cours d’eau

La question des déchets en bordure des cours d’eau reste un sujet complexe à gérer. En effet, toutes les parcelles qui bordent les cours d’eau sont privées. Il revient donc aux propriétaires d’entretenir leurs parcelles. En outre, Menelik gère 1200km de cours d’eau, et nettoyer régulièrement l’intégralité de ce linéaire serait titanesque voire impossible.

Néanmoins, dans des cas comme celui-ci, l’opération de nettoyage est considérée d’intérêt général, ce qui permet à Menelik d’intervenir. Par ailleurs, Menelik assure le ramassage des déchets simultanément aux opérations de gestion de la végétation menées tous les ans sur les portions de cours d’eau les plus sensibles. Ces campagnes se concentrent chaque année sur de nouveaux secteurs, avec une rotation sur 5 ans en moyenne, permettant ainsi de traiter une grande partie des cours d’eau du territoire.

À noter également, chaque riverain a reçu cette année un mini-guide pour mieux comprendre les interventions de nos techniciens ainsi que leurs droits et devoirs.

SOURCE : Menelik – L’établissement public qui veille sur vos rivières