Skip to main content

SAINT TROPEZ : Laissez-vous émouvoir par la musique que j…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
23 Mar 2024

Partager :

SAINT TROPEZ : Laissez-vous émouvoir par la musique que jouent les plantes !

J’aime me promener seule dans la forêt pour écouter le silence des arbres car je suis persuadée que tout n’est que vibration.

En tous cas, c’est ce que je ressens. Des vibrations. Bonnes ou mauvaises. Quand des personnes dégagent ce que j’appelle des mauvaises ondes, je m’en éloigne pour ne pas être contaminée, mais dans la nature, je me régale. Tout m’est bénéfique, le parfum d’une fleur, un bourgeon prêt à éclore, un grand chêne qui me surplombe, un oiseau qui me salue. Je marche d’ailleurs souvent pieds nus pour être encore plus en osmose avec ce monde admirable que beaucoup d’êtres humains dénigrent, salissent, polluent, détruisent, je n’ai jamais compris pourquoi, alors que c’est notre seul trésor, notre unique richesse, notre vrai compagnon de vie. Oui, j’aime me promener seule dans la campagne pour être à l’écoute de cet univers qui m’émerveille.

Lorsque j’ai rencontré le scientifique Renaud Ruhlmann venu faire une conférence sur la Musique des Plantes, avec mon mari, nous l’avons immédiatement invité à la maison afin qu’il installe son appareil sur les fleurs de notre terrasse afin d’écouter leurs mélodies.

C’était terriblement émouvant d’entendre notre alchemille jouer une musique gaie et entraînante. En effet, grâce à son appareil issu de la technologie des détecteurs de mensonges, qui enregistre les activités électriques de la plante à l’aide de deux électrodes installés, l’un sur une feuille, l’autre près du système racinaire, activités électriques qui sont ensuite traduit par un logiciel en partitions musicales, partitions musicales qui sont ensuite jouées en direct par du piano, de la guitare, un orchestre de jazz ou philharmonique, tout dépend ce que l’on choisit sur l’ordinateur, les plantes jouent, et c’est sublime ! Ce n’est pas du bruit, c’est vraiment très beau. Et suivant leur environnement et les personnes qui sont autour d’elles, les plantes jouent différemment.

Je vous encourage à écouter ma vidéo dans laquelle Renaud raconte comment un géranium de Vienne a imaginé une partition musicale dans laquelle sont présents des thèmes propres à Mozart, ce qu’aucun musicien n’est capable, et également des thèmes propres à Beethoven, ce qu’aucun être humain n’est capable. Mozart et Beethoven ont tous deux habité à Vienne. La grande question à se poser dont on aura jamais la réponse, est de savoir si c’est le géranium qui a inspiré ces deux  génies ou, au contraire, est-ce que le géranium a enregistré leurs musiques afin que sa descendance la joue à son tour ?

Renauf Ruhlmann fait partie d’une équipe de chercheurs spécialisés en phytoneurologie, avec Marc Henry, professeur de physique quantique, Jean Thoby, pépiniériste et musiniériste à Caujacq, Alberto Forte, psychiatre et psychothérapeute au centre Almaval Bois Genoud à Crissier près de Morges en Suisse, Michèle Courant, mathématicienne à l’Université de Fribourg, Ernst Sucker, ingénieur forestier etchronobiologue à Zurich, Laurent Vandajon, spécialiste du plasma marin et de la chimie marine, les génodiciens Pedro Ferrandiz et Victor Prévost. Leur but est de comprendre comment communiquer avec les plantes grâce à la traduction sonore de leurs activités électriques afin de les soigner et qu’à leur tour, elles nous soignent également.

Sylvie Bourgeois Harel

Voici le lien pour regarder ma vidéo de Marcelline l’aubergine qui interviewe Renaud Ruhlmann sur la musique que jouent les plantes :

https://youtu.be/89eM3SJ3FD0?si=D2z1_DtU8QS3j8oh