Skip to main content

ROUEN : La RMM Rouen Normandie présente ses grands temps …

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
7 Déc 2023

Partager :

ROUEN : La RMM Rouen Normandie présente ses grands temps forts 2024

Pour célébrer une année 2024 placée sous le signe des Jeux Olympiques et des 150 ans de l’impressionnisme, la Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie présente une riche programmation composée de plusieurs expositions et temps forts à destination de tous les publics, amateurs ou néophytes, à partir du 22 mars et jusqu’au 22 septembre.

Portraits et paysages inédits de l’artiste anglais composent cette exposition à la filiation impressionniste vivifiante.

Icône du pop art et l’un des peintres contemporains les plus cotés au monde, David Hockney a élu domicile dans un village du pays d’Auge, depuis 2019, renouvelant le regard artistique sur la Normandie. À l’abri des regards, tel un Claude Monet fasciné par la luminosité changeante de la nature normande, il en retranscrit ses impressions, depuis les fenêtres de son cottage ou son atelier ouvert sur les pommiers, poiriers et aubépines. Peintures et séries réalisées avec iPad nous plongent dans l’univers coloré du peintre.

Cette exposition s’inscrit dans la programmation du Festival Normandie Impressionniste 2024.

« David Hockney – Normandism »

22 mars au 22 septembre 2024 au musée des Beaux-Arts de Rouen

« James Abbot McNeill Whistler, l’effet papillon »

24 mai au 22 septembre 2024 au musée des Beaux-Arts de Rouen

Une grande rétrospective consacrée au peintre dandy au style si singulier.

Personnage atypique et intriguant, James Abbott McNeill Whistler est un intercesseur essentiel entre différents mondes, picturaux, musicaux et littéraires. Rassemblant une trentaine de ses œuvres et des pièces majeures de peintres s’étant imprégnés de son art, cette exposition butine les multiples facettes de Whistler et explore les résonances de son œuvre qui a modelé imaginaires et sensibilités vers de nouvelles réalités.

Un parcours sonore et musical, accessible via une application sur smartphone, offrira également aux visiteurs un chemin d’écoute qui mobilisera leurs sens et leurs souvenirs face aux oeuvres de l’exposition.

Cette exposition s’inscrit dans la programmation du Festival Normandie Impressionniste 2024.

Whistler James Abbott McNeill,1804-1881 Arrangement en gris et noir n° 1, ou la mère de l’artiste 1871, Paris, musée d’Orsay © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Jean Schormans

« Passion Japon, des netsuke aux mangas »

15 juin au 22 septembre 2024 au musée de la Céramique à Rouen

Le musée de la Céramique propose une immersion dans l’art japonais, source constante d’inspiration et de renouvellement des imaginaires.

En partant de la boutique d’un marchand d’art des années 1870, jusqu’à l’expansion du tourisme au XXe siècle, le parcours présente d’abord des multiples formats miniatures, avant de plonger dans la « folie japonaise » qui gagne le monde de l’art et la pop culture et va en s’amplifiant depuis les années 1970.

L’une des salles de l’exposition est participative. Elle présente les objets japonais contemporains collectionnés par le public et collectés auprès des habitants à partir de l’automne 2023. Mangas, figurines, posters, poupées, goodies… un Japon toujours aussi présent et intime !

Cette exposition s’inscrit dans la programmation du Festival Normandie Impressionniste 2024.

Utagawa Toyokuni II (1777-1835) La courtisane Wakana de la maison Wakanaya – Époque Edo (1603-1868), fin des années 1820 Estampe polychrome nishiki-e © Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie

« Sports. Plus vite, plus haut, plus fort »

21 juin au 22 septembre 2024 à la Fabrique des Savoirs à Elbeuf

Ancrée dans le bassin elbeuvien, cette exposition examine l’esprit de corps que génère le sport, depuis le milieu du XIXe siècle, à travers des photographies, des vidéos et des reconstitutions.

Marqueur de diversité ou de mixité sociale entre classes bourgeoises et populaires, hommes et femmes, le sport est aussi le terrain d’innovations techniques qui développent l’industrie locale.

L’exposition est enfin une occasion de rencontrer des personnalités elbeuviennes hautes en couleur, à l’instar de Catherine Maunoury, plus jeune pilote de France en 1971.

Une collecte de témoignages et d’objets auprès des habitants du bassin sera également présentée avant d’être intégrée aux archives des collections de la Fabrique des Savoirs.

L’exposition s’appuie sur un ancrage territorial fort avec le commissariat scientifique porté par l’Université de Rouen et la mobilisation de la Société d’Histoire d’Elbeuf-sur-Seine et du tissu associatif local.

Et aussi :

l’expérience immersive « Sensations, soleil levant »

15 juin au 22 septembre 2024

devant le musée Beauvoisine

Jeux de sons et lumières sont mis en oeuvre dans cette expérience intéractive qui part à la rencontre des paysages normands tels que les ont connus les peintres impressionnistes. À partir de la toile inaugurale Impression soleil levant se déploie un dispositif immersif et sensoriel qui associe le regard des impressionnistes à des enjeux contemporains, en particulier environnementaux. Un mappage vidéo interactif permet, notamment, d’apprécier les transformations du territoire et d’imaginer une biodiviersité virtuelle, pour peindre la Normandie de demain.

Ce projet s’inscrit dans la programmation du Festival Normandie Impressionniste 2024.