Skip to main content

PLAISANCE DE TOUCH : Manga Touch, un festival japonais

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
16 Mar 2024

Partager :

PLAISANCE DE TOUCH : Manga Touch, un festival japonais

Fort d’une première édition qui a attiré 2000 personnes, le festival Manga Touch revient le 16 mars prochain à l’Espace Monestié de Plaisance-du-Touch.

Ce rendez-vous culturel entièrement conçu par des jeunes de 13 à 15 ans est lauréat de la bourse Initi’active jeunesses du Conseil Départemental 31.

Ils sont huit collégiens et une lycéenne. Depuis un an, ils sont devenus les organisateurs du festival Manga Touch : une journée consacrée à la découverte de la culture japonaise. Cuisine, arts martiaux, aquarelle, calligraphie, Furoshiki (technique de pliage de tissu), cérémonie du thé, habillage kimono, art floral, jeu de Go, Kendama (bilboquet japonais) sont proposés sous forme d’ateliers et d’initiation. Et bien sûr les Mangas, en présence de plusieurs auteurs. « Dès le départ, notre idée était de ne surtout pas faire un festival commercial, où il n’y aurait que des objets à la vente, mais d’ouvrir sur une culture » explique Etan, 14 ans, initiateur et porteur du projet.

Culture et découverte pour tous

Fan de mangas et de culture japonaise, ancien élu du Conseil Municipal des Jeunes de Plaisance-du-Touch et aujourd’hui membre de la Junior Association locale, Etan avait à cœur avec son équipe d’instaurer la gratuité sur tous les ateliers. « Pour la première édition, on avait prévu 1000 bracelets, en se disant si on arrive à faire 600 ce sera déjà super. Au final, il y avait la queue sur le parvis de l’Espace Monestié dès 9h30 du matin. On pensait que c’était pour le cinéma. Mais toutes ces personnes étaient là pour les ateliers ». Et la petite équipe de neuf adolescents a ainsi accueilli 2000 personnes sur la journée !

Collégiens et déjà pro !

Une organisation en partie autofinancée et pour laquelle ils ont obtenu cette année la bourse Initi’active jeunesses du Conseil Départemental de la Haute-Garonne. La dotation – 2500 euros- représente un tiers du budget, et sera répartie sur les différents postes (sécurité, nourriture, matériel) et le paiement des prestataires. Tout depuis la conception de l’affiche, les contacts avec les institutions et les partenaires, l’installation des stands, la réception de la nourriture, l’accueil, est géré par Etan, Chloé, Romaïssae, Louna, Léa, Yléis, Léo, Gabriel, et Clémence. « Quand on voit des festivals, on ne se doute pas de tout ce qu’il y a derrière » confie Romaïssae. Encore moins quand il est créé par de si jeunes talents…

SOURCE : Conseil départemental de la Haute-Garonne