Skip to main content

PISE : La Tour de PISE, un monument de fascination

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PISE : La Tour de PISE, un monument de fascination

La Tour de Pise, ou Campanile, est un exemple extraordinaire de la beauté qui peut émerger de l’imperfection.

Érigée en 1173, cette tour devait faire partie d’un grand complexe architectural, conçu pour compléter la forme circulaire du Baptistère et rester visible à travers les plaines pisanes. Cependant, son inclinaison, commencée à peine cinq ans après la pose de la première pierre, l’a transformée en l’une des structures les plus reconnaissables au monde

Construction et Tentatives de Correction 

Initialement conçue par un architecte inconnu, la construction de la tour a rencontré des défis significatifs en raison du sol meuble sur lequel elle était érigée. Giovanni di Simone a tenté de corriger l’inclinaison à la fin du XIIIe siècle, mais sans succès. Ce n’est qu’à la fin des années 1380, sous la direction de Tommaso Pisano, que la tour fut achevée. Au fil des siècles, l’inclinaison devenait de plus en plus préoccupante, nécessitant un important projet de consolidation entre 1990 et 2001. Cet effort, impliquant une équipe internationale de scientifiques, a utilisé des contrepoids en plomb, des câbles en acier et l’extraction de terre pour stabiliser la tour, réduisant l’inclinaison d’environ un demi-mètre et ramenant la tour à son état incliné d’il y a trois siècles. 

Le Mythe de l’Expérience de Galilée 

Une croyance répandue veut que Galilée ait mené sa célèbre expérience sur la chute des corps depuis la Tour de Pise. Contrairement à la légende populaire, Galilée n’a jamais réalisé cette expérience depuis la tour. Au lieu de cela, il a remis en question la physique aristotélicienne par des discussions théoriques et des expériences pratiques limitées.  

Les Curieux Reliefs de la Tour 

De part et d’autre de la porte d’entrée de la Tour, on peut observer des reliefs curieux représentant des animaux. À gauche, un ours attaque un dragon-serpent qui tente de capturer un bélier ; à droite, une scène similaire avec un taureau à la place du bélier. Ces reliefs pourraient représenter la Vierge Marie (l’ours) protégeant la période pascale (entre le bélier et le taureau) de la menace du démon (dragon-serpent). En haut, à droite De la porte d’entrée, se trouve un bas-relief représentant deux navires rentrant au port, indiquant la fin de la période de navigation pour la République de Pise. 

SOURCE : Chambre de Commerce Italienne – Visitez l’Italie – Juin 2024.