Skip to main content

PARIS : Un environnement fiscal favorable à l’inves…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Un environnement fiscal favorable à l’investissement

La 7e édition du Sommet Choose France s’est tenue à Versailles, le lundi 13 mai, en présence du président de la République.

Depuis son lancement en 2018 par le Chef de l’Etat, le Som­met Choose France s’est imposé comme un rendez-vous économique annuel incontour­nable dans l’agenda des industriels et des investisseurs internationaux.

Pour la 5ème année consécutive, la France conserve sa position de pays le plus attractif d’Europe. Le résultat d’une politique économique volontariste menée par le Président de la République qui s’incarne notamment par une politique fiscale attractive, des investissements dans l’innovation avec France 2030, des simplifications réglementaires et une stratégie claire en termes de production d’énergie décarbonnée et de transition écologique.
En sept ans, le Sommet est devenu un moment privilégié d’échanges autour de l’attractivité économique de la France grâce à des formats de rencontres entre les investisseurs étrangers, l’exécutif français et les principales entreprises nationales. Chaque année, ce sont près de 400 entretiens bilatéraux qui sont organisés entre le président de la République, les ministres et les dirigeants d’entreprises, étrangères et françaises, pour échanger sur leurs projets d’implantation dans l’Hexagone. Pour cette 7ème édition Choose France 2024, un record de 56 annonces pour un montant d’investissements de 15 Mds € et la perspective de 10.000 emplois créés vont se déployer dans toutes les régions de la France métropolitaine.

Le président de la République Emmanuel Macron a déclaré : « C’est une très grande fierté pour notre pays de voir qu’une nouvelle fois, le montant des investissements annoncés lors du Sommet Choose France atteint un record. Ces résultats, nous les devons à une politique qui demeure inchangée depuis 2017, avec la création d’un cadre normatif favorable, une stabilité fiscale et une capacité à disposer d’une production d’énergie décarbonée à un coût compétitif. Cette 7ème édition du Sommet Choose France est un millésime pour notre attractivité, qui bénéficiera à l’ensemble de notre territoire ».

Des réformes en faveur de la compétitivité des entreprises et de la simplification administrative

UN ENVIRONNEMENT FISCAL FAVORABLE À L’INVESTISSEMENT

Dans le cadre de la politique macroéconomique de compétitivité menée depuis 2017, outre la baisse du coût du travail, les impôts ont été diminués de près de 60 Mds€, ménages et entreprises confondus. Pour les entreprises, cela s’est en particulier concrétisé par une baisse de l’impôt sur les sociétés, passé de 33 % à 25 %, et une réduction des impôts de production de 15 Md€. Depuis le budget 2023, la suppression progressive de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) se poursuit. Elle sera encore réduite de 1Md€ cette année et totalement supprimée d’ici 2027. Le secteur de l’industrie en est le premier bénéficiaire de ces baisses, à hauteur de 25 % du total. Le crédit d’impôt recherche, créé en 1983 et amplifié en 2018, est un facteur d’attractivité majeur pour la recherche et le développement.

Le CIR est parfaitement identifié par les acteurs qui s’en saisissent pleinement pour innover en France, et sa pérennité est désormais essentielle au succès de notre politique économique. Au-delà d’une fiscalité attractive et stabilisée, la relation entre les administrations fiscales et les acteurs économique a considérablement gagné en confiance depuis 2017 et le travail se poursuit. Pour faciliter l’implantation de projets en France, un guiche international spécifique a été mis en place pour accompagner les investis – seurs étrangers qui rencontrent des problématiques fiscales. De nouvelles mesures renforçant l’attractivité de la France seront mises en œuvre dans les prochains mois afin de favoriser le retour et d’attirer des cadres à haut potentiel et des activités économiques à forte valeur ajoutée (simplification du régime d’impatriation en matière social et reconduction du régime dit du carried interest impatriés).