Skip to main content

PARIS : Terra Nova – L’avenir de l’Europe de la san…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
2 Mai 2024

Partager :

PARIS : Terra Nova – L’avenir de l’Europe de la santé dans le prochain quinquennat européen

Lors de son discours du 25 avril sur l’Europe, le chef de l’Etat a vanté « l’unité stratégique » des Vingt-Sept, notamment pendant la crise Covid sur les enjeux de santé, domaine dans lequel l’Union ne disposait pourtant que de compétences limitées.

Cette Europe de la santé est pourtant encore au milieu du gué. Or, au-delà de l’urgence sanitaire, les enjeux de souveraineté industrielle sur le médicament sont de fait à un tournant. Et d’autres défis, autour du cancer notamment, cherchent encore leur élan politique. Quelques pistes pour le prochain quinquennat européen.

Vers l’Europe de la santé ?

Les Européens parlent depuis la crise Covid d’« Union de la santé ». Mais quelles sont les initiatives justifiant l’idée que l’Europe serait désormais plus active pour la santé des Européens ? Au-delà de l’urgence sanitaire du Covid-19, que fait-elle exactement ? Que peut-elle encore faire d’utile pour aller plus loin ? C’est ce qu’explorait Anne Bucher, ancienne directrice générale pour la santé à la Commission européenne, dans un récent rapport en forme de bilan pour Terra Nova.

De fait, une récente enquête Eurobaromètre, réalisée en vue des élections européennes de juin, révèle que la santé est l’un des principaux sujets de préoccupation des électeurs. Les résultats montrent que 60 % des Européens s’intéressent aux prochaines élections, soit une augmentation de 11 % par rapport aux résultats du même sondage réalisé avant les dernières élections de 2019, et qu’ils sont également beaucoup plus susceptibles de voter. 

Les principaux enjeux identifiés par l’enquête sont la lutte contre la pauvreté (33 %), le soutien à la santé publique (32 %), le renforcement de l’économie (31 %), ainsi que la défense et la sécurité de l’UE (31 %). Absente de l’enquête du printemps 2019, la santé publique est donc devenue une priorité majeure depuis la pandémie de Covid-19. Par ailleurs, d’autres sondages Eurobaromètre ont révélé que, durant cette période, l’UE a bénéficié de niveaux de soutien populaire sans précédent.

LIRE LA SUITE