Skip to main content

PARIS : Santé Mentale, les hospitalisations psychiatrique…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Santé Mentale, les hospitalisations psychiatriques chez les filles de 10-14 ans en hausse de 246 %

Une récente étude publiée par la Drees (Direction des études et des statistiques des ministères sociaux) jeudi 16 mai alerte sur l’augmentation très préoccupante du nombre d’hospitalisations chez les filles et jeunes femmes suite à des automutilations et des tentatives de suicide.

En effet, le taux d’hospitalisations pour automutilation chez les filles et jeunes femmes âgées de 10 à 19 ans a doublé entre 2012 et 2020, puis a encore doublé entre 2020 et 2022, selon les auteurs de l’étude.

Face à cette réalité, Pierre Nantas, psychothérapeute et auteur spécialiste du trouble de la personnalité borderline depuis plus de 20 ans, s’attelle quotidiennement aux problématiques de santé mentale chez les jeunes.

Via son association AFORPEL (Association pour la Promotion et la FOrmation de l’Etat Limite), Pierre Nantas propose un test en ligne gratuit et anonyme (« Êtes-vous borderline ») pour déterminer si une personne possède des comportements de type Borderline. Les résultats de ce test sont révélateurs : sur 4 035 répondants, 86 % sont des femmes, dont 23 % ont moins de 18 ans.

Celui-ci peut répondre à vos questions sur les axes suivants :

· Quels sont les principaux signes avant-coureurs d’un comportement suicidaire chez les adolescents et comment les proches peuvent-ils les identifier ?

· Quelles stratégies peuvent être mises en place par les parents et les éducateurs pour soutenir les adolescents en détresse et prévenir les tentatives de suicide ?

· Comment la société et les institutions peuvent-elles mieux sensibiliser et éduquer sur la question du suicide chez les jeunes pour briser les tabous et améliorer la prévention ?

· Quel rôle jouent les groupes de parole et les sessions de psychoéducation, comme celles proposées par l’AFORPEL, dans la prévention du suicide chez les adolescents et le soutien des proches ?

· Quelles sont les perspectives d’amélioration dans la prise en charge clinique et thérapeutique des adolescents en situation de détresse psychologique, notamment en ce qui concerne l’accès aux soins et la coordination entre les professionnels de santé mentale ?

« La prévention du suicide chez les jeunes exige une rupture avec le silence et un engagement collectif envers la bienveillance. En écoutant attentivement, en brisant les tabous et en offrant un soutien inconditionnel, nous construisons un avenir où chaque adolescent se sent compris, soutenu et valorisé dans sa lutte contre la détresse. Ensemble, transformons la douleur en espoir, et les cris en paroles d’amour » – Pierre Nantas, Président Fondateur de l’AFORPEL, spécialiste du trouble borderline.