Skip to main content

PARIS : Résultats du concours de la Meilleure baguette du…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Résultats du concours de la Meilleure baguette du Danemark

Meilleure baguette 2024 du Danemark, partage et rayonnement des savoir-faire français au menu d’un rendez-vous symbolique !

Soucieux de s’inscrire dans la lignée d’une diplomatie gastronomique au service du rayonnement de la France dans le monde, l’Ambassade de France au Danemark a pris l’initiative cette année d’organiser le concours de la meilleure baguette du Danemark, en valorisant la filière blé-farine-pain et les savoir-faire à la française. Ce concours a été organisée en collaboration avec l’Association danoise des Boulangers & Pâtissiers, et avec le soutien de la Commission nationale danoise pour l’UNESCO, ce 16 mai, jour de la Saint-Honoré.

En partenariat et avec la farine des Moulins Foricher, le concours a mis en compétition 16 boulangers danois venus de tout le pays, qui ont réalisé une baguette selon la plus pure tradition française de la recette de la baguette dite de tradition, connue et appréciée dans le monde entier, laquelle a été inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO en 2022. En tant que marraine de la Commission nationale danoise pour l’UNESCO, S.A.R. la Princesse Marie avait salué les participants et leur avait souhaité bonne chance lors d’une réunion préparatoire à l’Ambassade de France avant le concours.

L’ancienne présidente de la Commission nationale danoise pour l’UNESCO, Elsebeth Gerner Nielsen, a présidé le jury, composé de onze membres :

·     John Jønsson, Président de l’Association danoise des Boulangers & Pâtissiers,

·     Christophe Parisot, Ambassadeur de France,

·     Stéphanie Surrugue, journaliste et correspondante de DR,

·     Louisa Lorang, chef de cuisine à la télévision et auteur de livres de cuisine,

·     la femme d’affaires propriétaire du champagne « les cinq filles » Yvonne Seier Christensen,

·     le rédacteur gastronomique Ole Troelsø,

·     la journaliste et auteur Signe Wulff,

·     Carsten Kej de l’école de pâtisserie de ZBC Ringsted.

·     Sylvain Herviaux, Meilleur Ouvrier de France boulanger

·     Yvon Foricher et Vincent Pavec, pour les Moulins Foricher

Après avoir goûté les nombreuses baguettes et les avoir soigneusement évaluées sur la base de divers critères, tels que l’arôme, le croustillant, la couleur et la mie, mais aussi le poids (entre 250 et 260 grammes), la longueur (entre 45 et 50 cm) et les 5 coups de couteau obligatoires, le jury a annoncé les vainqueurs.

1er prix          Sanjiv Giri pour Maison D’Brød

2ème prix       Kazuhiro Takami-san pour Andersen Bakery

3ème prix       Arnoud Marron pour Juno The Bakery

Les trois gagnants ont été honorés au Palais Thott et ont reçu chacun un diplôme portant le titre de « Meilleure baguette 2024 » et leur classement. Les prix offerts par la Maison Foricher sont un cours de boulangerie exclusif de 3 jours en France ou 1 tonne de farine pour le 1er prix, 500 kg de farine pour le 2e prix et 250 kg de farine pour le 3e prix.

« La baguette représente plus qu’un simple pain ; c’est un symbole de la culture et de la tradition françaises, que nous reconnaissons aujourd’hui à l’échelle mondiale grâce à son inscription sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Ce concours célèbre non seulement la valeur artisanale et culturelle de la baguette, mais aussi les artisans qui maintiennent et enrichissent cette tradition. C’est un honneur de soutenir et de reconnaître les boulangers talentueux qui contribuent à préserver cette partie importante de notre patrimoine culturel », déclare Elsebeth Gerner Nielsen, ancienne présidente de la Commission nationale danoise pour l’UNESCO.

« La baguette est désormais universelle. C’est un symbole fort, qui s’inscrit dans la droite ligne de la promotion de la gastronomie française à l’étranger. L’ensemble des savoir-faire gastronomique, dont fait partie le savoir-faire boulanger, méritent d’être mis en avant. C’est le sens de ce concours », déclare Christophe Parisot, ambassadeur de France au Danemark.

« La gastronomie et les frontières sont heureusement deux entités incompatibles et la culture alimentaire a tendance à voyager librement entre les pays et ce concours est une nouvelle occasion de s’inspirer de l’extérieur. Le pain danois et l’artisanat boulanger ont beaucoup à offrir. Mais il en va de même pour les le pain français. Pour moi, ce concours est l’illustration que lorsque nous nous ouvrons les uns aux autres et que nous nous laissons influencer par d’autres cultures, il n’y a que des gagnant »s, déclare John Jønsson, président de l’Association danoise des Boulangers & Pâtissiers