Skip to main content

PARIS : Renforcer la recherche, l’innovation et le transf…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
28 Fév 2024

Partager :

PARIS : Renforcer la recherche, l’innovation et le transfert face au changement climatique

Marc FESNEAU, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire a présenté aux filières d’élevage le plan gouvernemental pour reconquérir notre souveraineté sur l’élevage, renforcé conformément aux annonces du Premier ministre le 1er février dernier, et structuré autour d’une ambition claire et assumée : « Nous devons produire ce que nous consommons ».

Replacer l’élevage au cœur de la transition écologique

L’élevage français est enfin un acteur incontournable de la transition écologique grâce à une valorisation accrue de la biomasse et des co-produits de l’élevage, au service de la décarbonation de notre économie.

Renforcer la recherche, l’innovation et le transfert pour améliorer la résilience des filières d’élevage face au changement climatique

 Le Conseil économique social et environnemental souligne dans son récent avis « Relever les défis de l’élevage français pour assurer sa pérennité » l’importance de renforcer l’effort de recherche sur les filières élevage. En outre, il recommande de « Réaliser la synthèse de l’ensemble des résultats des recherches, expérimentations et travaux menés afin de construire un métaprogramme pluriannuel de recherche, fondamentale et appliquée, pour relever les grands défis de l’élevage. » Le ministre Marc Fesneau a décidé de mettre en œuvre cette recommandation en initiant une mobilisation sans précédent de l’ensemble des acteurs, associant le monde de la recherche et les professionnels de l’élevage. Ceux-ci ont ainsi été conviés à un grand séminaire sur la recherche et le développement, premier du genre, qui aura lieu au 2e trimestre 2024.

Sur la base d’une analyse préalable, ce séminaire aura pour objectif d’identifier des actions prioritaires recherche sur les années à venir dans le domaine de l’élevage. Les projets identifiés devront être structurants et adresser les principaux défis auxquels seront confrontés les filières d’élevage tels que l’adaptation au changement climatique et la décarbonation du secteur élevage, la valorisation des co-produits d’élevage ou encore le développement de la polyculture-élevage… In fine, ces projets constitueront, en synergie les uns avec les autres, un plan prioritaire de transition et de souveraineté (PPTS) prévu dans le cadre du Pacte et loi d’orientation pour le renouvellement des générations agricoles (PLORGA) et soutenu financièrement par l’État.