Skip to main content

PARIS : Rapport du Mastercard Economics Institute sur les…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : Rapport du Mastercard Economics Institute sur les voyages en 2024

Le secteur des voyages franchit de nouvelles frontières en 2024.

D’après le dernier rapport mondial du Mastercard Economics Institute, les dépenses consacrées aux voyages sont restées importantes en ce début d’année 2024. Le marché du tourisme a notamment enregistré une hausse significative du nombre de voyageurs sur cette même période. Le rapport “Travel Trends 2024”, qui couvre 74 marchés, explore les principales tendances de voyage en Europe pour l’année en cours au-delà. Ce dernier s’appuie sur une analyse unique de transactions agrégées et anonymisées, fournies par Mastercard SpendingPulse™, et sur des sources de données tierces.

Malgré les fluctuations des taux de change et les différences de niveau de vie, le désir de voyager est plus fort que jamais. En 2024, le secteur du voyage connaît une croissance importante, enregistrant neuf des dix records des dépenses journalières réalisées principalement dans l’industrie des croisières et du transport aérien. De plus, les européens ont tendance à prolonger leurs voyages de deux jours, par rapport à la période pré-pandémie.

Le tourisme poursuit son ascension dans les pays européens, en partie en raison de l’afflux de touristes américains. L’industrie du voyage en Europe se distingue comme l’une des plus résilientes de l’économie européenne. Malgré une inflation tenace et une hausse des taux d’intérêt suite à la pandémie de Covid-19, la demande des consommateurs en matière de voyages est restée élevée. En effet, le nombre de nuitées en Europe s’élevait à 2,91 milliards en 2023, contre 2,88 milliards en 20192. Les touristes américains ont également joué un rôle considérable en Europe : la part des voyageurs originaires des États-Unis dans les arrivées est passée de 4 % en 2019 à 5 % en 2023 en Espagne, de 6 % à 9 % au Portugal, et de 13 % à 16 % au Royaume-Uni3.

Les destinations en vogue en Europe. En Europe, Munich s’avère la destination la plus tendance pour l’été 2024 (entre juin et août)4 Ce fort engouement est notamment dû au fait que la capitale bavaroise va accueillir un événement sportif mondial au mois de juin, l’Euro 2024. S’en suivent Tirana en Albanie, Nice en France, Corfou en Grèce puis Istanbul en Turquie. Les stations balnéaires les plus abordables, localisées en Albanie, Croatie et Turquie connaissent actuellement un trafic aérien soutenu. De plus, en Albanie, le tourisme a enregistré une croissance particulièrement forte : le nombre de liaisons aériennes a doublé depuis 2019 et les arrivées de touristes sont passées de 12 millions en 2019 à 17 millions en 20235.

Les habitudes des Français :

Le Mastercard Economics Institute prévoit un afflux important de voyageurs vers Nice entre les mois de juin et d’août. La raison ? Nice offre des paysages grandioses, une qualité de vie exceptionnelle, une proximité directe avec les plus beaux villages de la Côte d’Azur et du Sud de la France… autant d’atouts appréciés par les touristes du monde entier. Forte de ces avantages, Nice se place également en quatrième position des destinations mondiales les plus recherchées pour l’été 2024, devant Cancún, Bali, Bangkok et Corfou. Par ailleurs, Nice s’impose comme la destination privilégiée pour les touristes venus du Danemark, de la Norvège, la Suède, du Portugal, de l’Autriche, de l’Italie, de l’Allemagne et des Émirats Arabes Unis.

De plus, le Mastercard Economics Institute indique que les Français ont de plus en plus tendance à partir en vacances durant la période de l’intersaison. En effet, ces derniers préfèrent les périodes un peu moins chaudes et moins touristiques, notamment mai-juin et septembre-octobre. Au cours des dix dernières années, le nombre de réservations effectuées par les Français pour l’intersaison a augmenté de 2,1 %.

Les destinations les plus luxueuses et les plus abordables. Plus de la moitié des 20 destinations les plus chères d’Europe se trouvent en Italie. Parmi ces destinations, Taormine en Sicile, mais aussi Rimini, le long de la mer Adriatique, et plusieurs villes balnéaires proches de Venise s’imposent comme des hauts lieux, à l’instar de San Michele al Tagliamento, Jesolo, Caorle ou Lignano. Les villes et villages de la Côte d’Azur, Ramatuelle, Saint-Tropez et Cannes, ont gagné leur place dans le top 20 des destinations les plus luxueuses du monde. Enfin, les destinations internationales les plus abordables sont des capitales européennes, avec Bucarest, Varsovie, Budapest et Prague. S’en suivent les plages espagnoles sur la Costa Brava et la Costa Del Sol6.

Hausse des voyages pendant les périodes creuses. En Europe, les touristes ont tendance à délaisser les périodes phares de l’été (juillet-août) au profit des mois plus calmes et moins chauds (mai-juin et septembre-octobre)7. En effet, la part des nuitées dans l’Union européenne pendant l’intersaison a augmenté de 1,8 point au cours des dix dernières années8. Alors que les pics estivaux se heurtent à des contraintes de capacité, cette évolution rend possible la poursuite de la croissance des voyages en Europe. Les pays dans lesquels a été observée la plus grande baisse des réservations pendant les mois de juillet et d’août sont les pays méditerranéens, avec la Croatie, la Grèce, le Portugal et l’Italie. Les pays nordiques, le Danemark, la Suède, la Finlande et les Pays-Bas enregistrent également une baisse de la fréquentation aux mois de juillet et d’août.

Prolongement des séjours. Les touristes en Europe se sont offerts en moyenne deux jours de vacances supplémentaires, un chiffre supérieur à la moyenne mondiale qui est d’une journée supplémentaire. Cette tendance se dessine notamment dans les destinations les plus abordables où les climats sont plus chauds. En effet, pour chaque tranche supplémentaire de 6 degrés celsius, l’augmentation de la durée du séjour est estimée à environ un jour.

La tendance de l’économie de l’expérience. Les consommateurs européens privilégient de plus en plus les expériences mémorables et les moments vécus par rapport aux biens matériels. Une tendance qui s’observe dans leur quotidien mais également lors de leurs vacances. D’après SpendingPulse Destinations9, qui mesure les ventes au détail en magasin et en ligne, quel que soit le moyen de paiement, les dépenses liées aux expériences représentent 12% des ventes touristiques. Un chiffre qui demeure le plus élevé depuis 5 ans, mars 2024 étant le dernier point de référence. Par exemple, les voyageurs britanniques dépensent un dollar sur six dans les expériences et sorties nocturnes, alors que la moyenne mondiale est plus proche d’un dollar sur dix. Enfin, les villes européennes, parmi lesquelles Londres, Paris, Barcelone, Dublin, Amsterdam, Lisbonne, Rome et Copenhague sont celles où la vie nocturne est la plus animée en été10.

« Le tourisme européen se porte bien, renforcé par l’afflux croissant d’Américains attirés par les destinations européennes les plus populaires, comme l’Espagne, le Portugal et le Royaume-Uni », déclare Natalia Lechmanova, Senior Economist pour l’Europe au Mastercard Economics Institute. « Nos prévisions révèlent une forte tendance des séjours réservés pendant l’intersaison : les voyageurs européens optent pour les mois plus doux, à savoir mai-juin et septembre-octobre, afin d’éviter la période estivale plus chargée. En outre, l’économie de l’expérience en Europe est vouée à se développer, car les touristes européens sont enclins à privilégier les expériences immersives et à choisir des destinations qui offrent à la fois valeur et authenticité ».

Soutien global aux voyageurs et au secteur du tourisme

Mastercard a pour mission d’accompagner et d’aider le secteur mondial du tourisme à accueillir les voyageurs grâce à une gamme de services étendue, notamment l’analyse du marché et des données « haute fréquence », qui permettent de comprendre les évolutions des tendances des consommateurs. Mastercard développe également des stratégies visant à engager les consommateurs et à augmenter leur taux de fidélité à la marque, notamment en personnalisant l’expérience de voyage. De plus, grâce à une offre complète d’avantages et autres services de voyage, les détenteurs de cartes peuvent profiter de leurs expériences de voyage et de leurs achats quotidiens en toute sérénité. (https://www.mastercardservices.com/en/mastercard-cardholder-services).

Le rapport « Travel Trends 2024: Breaking Boundaries » est disponible en intégralité sur ce lien. Vous trouverez d’autres rapports et analyses du Mastercard Economics Institute ici.

En parallèle du rapport Travel Trends 2024, le Mastercard Economics Institute a dévoilé un blog « Le Saviez-Vous » sur les destinations qui seront les plus prisées et recherchées cet été en Europe. Ce blog explore les destinations les plus luxueuses, les plus abordables ainsi que les villes qui possèdent la meilleure vie nocturne. Retrouvez le blog complet sur ce lien.

1 Analyse des volumes commutés de consommation agrégés et anonymisés (en dollars américains nominaux non ajustés pour le change) jusqu’en mars 2024.

2 Analyse des données officielles d’Eurostat.

3 Analyse des données officielles d’Eurostat.

4 Analyse des données agrégées et anonymisées de réservation de vols de loisirs fournies par des partenaires tiers.

5 Analyse des données agrégées et anonymisées de réservation de vols de loisirs fournies par des partenaires tiers.

6 Mastercard Economics Institute, Dreaming of a European Summer. Couvre les mois de juillet et août de la saison estivale 2023.

7 Analyse des données officielles d’Eurostat.

8 Analyse des données officielles d’Eurostat.

9 Analyse des données SpendingPulse Destinations jusqu’en mars 2024.

10 Mastercard Economics Institute, Dreaming of a European Summer. Couvre les mois de juillet et août de la saison estivale 2023.

À propos du Mastercard Economics Institute

Fondé en 2020, le Mastercard Economics Institute analyse les tendances macro-économiques à travers le prisme du consommateur. Une équipe d’économistes, d’analystes et de data scientists s’appuie sur les connaissances de Mastercard (dont les données Mastercard SpendingPulse™) ainsi que sur des informations recueillies auprès de tiers afin de fournir des rapports réguliers sur les questions économiques, à destination des principaux clients, partenaires et décideurs politiques.

À propos de Mastercard

Mastercard est une société technologique mondiale dans l’industrie des paiements. Notre mission consiste à connecter et alimenter une économie numérique inclusive, qui bénéficie à chacun et partout, en permettant des transactions sûres, simples, intelligentes et accessibles. Nous nous appuyons sur des données et des réseaux sécurisés, nos partenariats et notre passion, nos innovations et nos solutions pour donner aux particuliers, aux institutions financières, aux gouvernements et aux entreprises les moyens de réaliser tout leur potentiel. Présents dans plus de 210 pays et territoires, nous bâtissons un monde durable pour ouvrir à chacun un horizon riche en possibilités priceless inestimables.