Skip to main content

PARIS : Lutte anti-moustique durable, QISTA déploie sa te…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
6 Avr 2024

Partager :

PARIS : Lutte anti-moustique durable, QISTA déploie sa technologie aux Baléares

Favoriser le tourisme par une lutte anti-moustique durable : avec Mosquizen, QISTA étend son rayonnement international en s’implantant aux Îles Baléares.

Déjà présente en Espagne auprès de 70 clients, la PME française QISTA y poursuit son développement en s’implantant aux Îles Baléares grâce à une collaboration inédite avec la société espagnole Mosquizen. Une expansion scellée par la remise le jeudi 28 mars du tout premier certificat de Démoustication Propre en Espagne à l’hostel La Pandilla situé à Ibiza, par Pierre Bellagambi – PDG de QISTA, qui s’est rendu sur place pour l’occasion.

Forte de son expérience et de sa présence dans plus de 36 territoires, et avec près de 13 000 installations en France et à travers le monde, QISTA s’exporte pour la première fois aux Îles Baléares où elle équipe l’hostel La Pandilla, un établissement touristique précurseur à Ibiza qui fait le pari de la lutte antimoustique innovante et sans pesticide. Grâce à la société espagnole Mosquizen, désignée comme distributeur exclusif de QISTA dans toute la région, La Pandilla est désormais équipée de 8 bornes anti-moustiques éco-responsables fonctionnant par biomimétisme, lui permettant de diminuer les nuisances et les risques liés aux moustiques afin d’assurer le confort et la tranquillité de ses clients.

Aux cours de la dernière décennie, l’Espagne est devenue vulnérable aux arboviroses (comme la dengue, le chikungunya, Zika et même le virus du Nil occidental). Les premiers cas de dengue ont été recensés en Catalogne en 2015. Depuis, le moustique tigre, sensible aux changements climatiques, colonise pratiquement tout l’arc méditerranéen jusqu’à Cadiz. Les Îles Baléares ne font pas exception et sont confrontées à des défis significatifs liés à la prolifération des moustiques et en particulier du moustique tigre. Les conditions y sont idéales : un climat méditerranéen et une stagnation des eaux dans les zones urbaines et rurales. En effet, les activités humaines, qu’elles soient agricoles, avec l’irrigation, ou domestiques, avec des récipients d’eau non couverts, fournissent des lieux de ponte idéaux. Les moustiques des genres Aedes et Culex se développent ainsi de façon exponentielle, affectant aussi bien les quartiers urbains que les étendues rurales et côtières.

Lors d’un évènement officiel le 28 mars dernier à Ibiza, Pierre Bellagambi le PDG de QISTA, a remis à l’établissement La Pandilla le tout premier certificat de Démoustication Propre en Espagne. Ce label engage l’établissement dans une démarche responsable et efficace pour lutter contre le moustique, éliminant ainsi le recours aux insecticides nocifs pour la biodiversité locale.

Pierre Bellagambi, PDG de QISTA : « Chez QISTA, notre mission est d’allier innovation et responsabilité environnementale pour offrir des solutions efficaces dans la lutte contre les moustiques, notamment aux professionnels du tourisme dont l’activité peut vite être impactée par les nuisances liées aux moustiques. En nous implantant aux Îles Baléares, nous réaffirmons notre volonté d’une démoustication durable qui dépasse les frontières pour préserver la santé humaine et la biodiversité. Je remercie chaleureusement La Pandilla d’avoir choisi notre solution et de miser sur notre savoir-faire français, et pour son engagement scellé par ce label Démoustication Propre que je suis profondément heureux de leur remettre. Je suis également très enthousiaste de collaborer avec Mosquizen qui partage nos valeurs et qui va permettre notre développement dans la région, participant ainsi à notre objectif ambitieux de voir les exportations représenter 70 % de notre chiffre d’affaires d’ici 2028 ».

Antoine Demoussaud, co-fondateur et CEO de Mosquizen : « En tant que représentants exclusifs de QISTA sur les Baléares, nous sommes fiers de lancer cette technologie de démoustication durable dans la région pour répondre à une demande sanitaire et écologique qui, nous en sommes convaincus, va enfin permettre aux habitants, commerçants et collectivités des Baléares de juguler les invasions de moustiques tout en respectant la biodiversité de notre écosystème naturel. »

Arnaud Lambert, co-fondateur et CFO de Mosquizen : « En remettant à La Pandilla la certification « démoustication propre », une première en Espagne, nous offrons une solution concrète et différenciante pour les professionnels du tourisme. »

A propos de QISTA

Créée en 2014 et basée à Sénas dans les Bouches-du-Rhône, QISTA est spécialisée dans la démoustication écoresponsable. L’entreprise, moteur de l’économie locale, assure l’emploi de quelque 60 collaborateurs, et travaille avec 400 fournisseurs nationaux et 100 sous-traitants locaux. T.D.H (Thierry Dassault Holding) est entrée au capital de la start-up française en 2017 et a renforcé sa participation en 2023, devenant ainsi le premier actionnaire de la société aux côtés de Pierre Bellagambi. QISTA accompagne les particuliers, les collectivités, les entreprises et les professionnels du tourisme : elle compte ainsi près de 13 000 bornes installées dans plus d’une centaine de collectivités et villes dans 36 territoires. Elle a fait partie en 2021 des 21 lauréats « Territoires d’industrie » en PACA du Plan France Relance. En 2018, QISTA avait été récompensée au CES de Las Vegas. Pour plus d’informations sur QISTA : https://QISTA.com/fr/@qista_technobam (Twitter), @Qistamosquito (Facebook) et @qista_technobam (Instagram)

Pour plus de détails sur le QISTALab, son laboratoire intégré d’entomologie : https://qista.com/fr/lab

A propos de la technologie

QISTA a mis au point une technologie brevetée anti-moustique, préventive, responsable et complémentaire aux méthodes chimiques toxiques et qui démontrent leurs limites. Sa borne anti-moustique non nocive protège non seulement contre les piqûres mais permet aussi le suivi des populations de moustiques à des fins de prévention. À un débit faible, semblable à celui de la respiration de l’homme, la solution émet du dioxyde de carbone recyclé et un discret leurre olfactif imitant l’odeur corporelle. Le dispositif, sélectif, attire la femelle moustique qui a besoin de sang pour mener ses œufs à maturation (le mâle ne pique pas) et qui, une fois à proximité, est aspirée dans une nasse dont elle ne peut sortir. La chaîne alimentaire n’en est pas perturbée puisque les filets peuvent ensuite être vidés dans la nature et nourrir divers animaux tels que les poissons ou chauves-souris. La borne offre également un système de monitoring en temps réel grâce à des capteurs géolocalisés qui analysent le volume de moustiques capturés, les niveaux d’infestation actuels et à venir.

La revue scientifique Animals a publié en juin 2023 une étude qui confirme la capacité des bornes anti-moustiques QISTA à capturer des moustiques vecteurs de maladies.