Skip to main content

PARIS : L’Ordre des géomètres-experts dévoile le co…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
26 Jan 2024

Partager :

PARIS : L’Ordre des géomètres-experts dévoile le contenu des Assises Nationales de la Sobriété Foncière

L’Ordre des géomètres-experts dévoile le contenu des Assises Nationales de la Sobriété Foncière à l’occasion de ses vœux.

Les géomètres-experts français se réunissaient ce 23 janvier à Paris pour la cérémonie des vœux de l’Ordre des géomètres-experts. L’occasion pour Joseph Pascual, le Président du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts, de revenir sur le bilan de l’année écoulée avant de présenter les perspectives pour 2024 et de dévoiler le contenu des Assises Nationales de la Sobriété Foncière. Prévu pour les 3 et 4 juillet prochains, cet événement inédit remplacera le Congrès annuel de la profession et sera ouvert aux élus, aux acteurs publics et à l’ensemble des professionnels de l’aménagement des territoires et du cadre de vie.

Une année particulièrement dense pour la profession

La cérémonie des vœux du Président du Conseil supérieur de l’Ordre des géomètres-experts (OGE) est, comme chaque année, l’occasion de revenir sur les temps forts qui ont marqué l’activité de l’institution.

Partenaires de confiance de l’État et des collectivités en matière d’aménagement du territoire, les géomètres-experts ont été sollicités par le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires pour accompagner les communes sous RNU (Règlement National d’Urbanisme) dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un document d’urbanisme. L’objectif est de parvenir à ce que l’ensemble des collectivités se dotent d’une stratégie d’aménagement du territoire formalisée. L’OGE a remis ses propositions au Gouvernement en juillet dernier, avant la publication des trois décrets relatifs au zéro artificialisation nette.

Garants d’un cadre de vie durable, les géomètres-experts ont également organisé un débat entre la Députée Marjolaine Meynier-Millefert, l’essayiste Robin Rivaton et le Vice-Président du Conseil supérieur de l’OGE Xavier Prigent, sur les enjeux et l’impact du nouveau DPE.

Cette année 2023 a également vu l’OGE resserrer ses liens avec ses partenaires européens et internationaux. En novembre dernier, l’ensemble des géomètres européens se sont ainsi réunis à Paris pour échanger sur le rôle de la profession dans la gestion des catastrophes. Les échanges ont notamment permis de mettre en avant des bonnes pratiques et de rappeler l’apport des géomètres-experts sur les trois composantes de la catastrophe : la prévention, l’atténuation et la reconstruction. Enfin, l’OGE a appris que la Fédération Internationale des Géomètres (FIG), principale organisation internationale représentant les intérêts des géomètres du monde entier, avait choisi de se rassembler à Paris pour célébrer les 150 ans de sa création en 2028.

Le contenu des Assises nationales de la sobriété foncière dévoilé

« L’année 2024 sera singulière à bien des égards », esquisse Joseph Pascual, le Président du Conseil supérieur de l’OGE. Pour la première fois, l’institution a en effet décidé de transformer son Congrès biennal en Assises Nationales de la Sobriété Foncière. « La particularité du thème – la sobriété foncière – nécessitait une approche particulière, ainsi qu’un format innovant et disruptif, sortant des standards habituels d’un Congrès », développe Joseph Pascual. Ces Assises se dérouleront en simultané les 3 et 4 juillet prochains dans quatre villes de France : Fort-de-France, Épernay, Aix-en-Provence et La Rochelle. Pour la première fois, l’événement sera ouvert aux élus, aux acteurs publics et à l’ensemble des professionnels de l’aménagement des territoires et du cadre de vie.

« Les objectifs de sobriété foncière vont nécessairement provoquer un changement de paradigme dans l’acte d’aménager », souligne Joseph Pascual, « Ce format permettra d’étudier plus précisément les déclinaisons territoriales des transformations et des adaptations qui en découlent. Notre objectif est d’appréhender la sobriété foncière sous toutes ses composantes. » Ainsi, la sobriété foncière à travers « la préservation de la biodiversité » fera l’objet de travaux spécifiques à Fort-de-France, les enjeux liés aux « espaces ruraux et péri-urbains » à Épernay, les « espaces urbains et la notion de densité » à Aix-en-Provence et « le recul du trait de côté et la protection du littoral » à La Rochelle.

Les Assises seront donc séquencées en plusieurs temps forts qui combineront expertises internationales, témoignages, débats, tables rondes et séances de travail locales. À l’issue de l’événement, l’OGE rassemblera l’ensemble des pistes de réflexion dans un livrable spécifique. L’institution identifiera, ensuite, les différents outils qu’elle développera pour accompagner les élus, les acteurs publics et les professionnels de l’aménagement dans l’appropriation de ces transformations. « Avec cet événement, nous souhaitons contribuer à la stratégie nationale de l’aménagement du territoire et rappeler qu’une mise en œuvre cohérente et concrète de la trajectoire de sobriété foncière sur tout le territoire implique de faire appel aux experts du foncier, de l’aménagement du territoire et du cadre de vie que nous sommes. » a conclu Joseph Pascual.