Skip to main content

PARIS : La nouvelle exposition de la Bourse de Commerce

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : La nouvelle exposition de la Bourse de Commerce

C’est une rencontre à laquelle nous ne nous attendions pas.

Le nom de Voltaire accolé à celui du faussaire de l’art contemporain Jeff Koons et de son rutilant Balloon Dog rose bonbon ou de Maurizio Cattelan, le narcissique trublion de la scène contemporaine italienne à qui l’on doit cette truculente marionnette d’un Pablo Picasso au bord de l’implosion. Qu’aurait bien pu penser le prince des Lumières de tout ça ? Sans doute aurait-il laissé « Le monde comme il va » avec ses faiblesses, ses forces et ses paradoxes.

Librement inspirée par le conte philosophique du jongleur de lettres, la Bourse de Commerce a imaginé cette exposition collective en phase avec les contradictions de son époque. L’occasion de retrouver icônes de la première heure de la Collection Pinault, de fantasmer un passé révolu avec les clichés sophistiqués et faussement rétro de Cindy Sherman, de se reconnecter à la nature avec les toiles naturalistes de Peter Doig avant de foncer droit dans le mur avec la carcasse de voiture « ready-destroyed » de Bertrand Lavier. Damien Hirst, Anne Imhof et Marlene Dumas s’improvisent ici tantôt lanceurs d’alerte, tantôt prophètes, tandis que l’immense miroir posé à même le sol de Kimsooja nous montre les véritables acteurs du changement : nous-mêmes.

Envie d’aller plus loin ? Découvrez notre vidéo de l’exposition.

SOURCE : Arts in the City.