Skip to main content

PARIS : Journée Mondiale de la pizza avec Peppe Cutraro

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
17 Jan 2024

Partager :

PARIS : Journée Mondiale de la pizza avec Peppe Cutraro

Le mercredi 17 janvier marque la Journée mondiale de la pizza, un moment pour célébrer l’un des plats les plus aimés et universels au monde.

À cette occasion spéciale, nous sommes honorés de mettre en lumière le chef pizzaïolo renommé, Peppe Cutraro, qui a révolutionné l’art de la pizza avec ses techniques innovantes et sa dévotion à la qualité.

Peppe Cutraro, élu meilleur pizzaoïlo du monde avec son approche unique de la cuisine, a su captiver les amateurs de pizza. En cette journée dédiée à la pizza, nous souhaitons reconnaître son apport significatif au monde culinaire. « La pizza est bien plus qu’un simple repas, c’est une expérience, un partage, une partie de notre culture, » affirme Cutraro. « C’est un honneur d’être reconnu en cette journée spéciale qui célèbre un plat si cher à mon cœur. »

La Journée mondiale de la pizza est un moment pour apprécier la simplicité et le génie derrière ce plat aimé mondialement. Que ce soit une Margherita classique ou une création plus audacieuse, chaque pizza raconte une histoire et apporte du bonheur dans nos vies dans ces différents lieux de vie.

À propos de Peppe Cutraro Peppe Cutraro est célèbre pour ses pizzas napolitaines authentiques et ses techniques de cuisson avant-gardistes. Son engagement envers l’excellence et la qualité a établi de nouvelles normes dans l’art de la pizza napolitaine.

« En voyageant, analyse Giuseppe, j’ai pu découvrir que chaque culture avait son approche de la pizza. Ce n’est pas forcément celle de Naples. Les gens aiment bien une pizza qui puisse être à la fois moelleuse et croustillante ». Tout cela se fera donc la nuit, lorsque le levain « pousse ». Giuseppe Cutraro a longuement travaillé ses farines (il en mélange trois) et surtout ses levains qu’il hydrate suffisamment pour arriver à ses résultats. Autre point sensible, la chaleur. On sait que la pâte d’une bonne pizza « explose » sous l’effet soudain de la chaleur. « Pour ma part, convient Giuseppe, plutôt que de m’embarquer vers les 475°C, je préfère naviguer à 390°C, car précisément, j’ai besoin que ma pizza reste moelleuse et se déshydrate plus longtemps ».