Skip to main content

PARIS : Jaeger-LeCoultre, la maîtrise de la précision

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Avr 2024

Partager :

PARIS : Jaeger-LeCoultre, la maîtrise de la précision

Chez Jaeger-LeCoultre, nous sommes convaincus que la maîtrise de tout art, quel qu’il soit, requiert du temps, de la patience et du labeur.

Pour notre Maison, celle de la précision, l’une de nos valeurs fondamentales, fait l’objet d’une quête entamée il y a déjà deux siècles – et qui forgera pendant encore longtemps notre avenir.

C’est l’obsession de la précision qui a poussé notre fondateur Antoine LeCoultre à se lancer dans l’horlogerie. Avant même d’ouvrir son premier atelier et alors qu’il travaillait toujours dans la forge de son père, il inventa des machines permettant de découper des pignons en acier avec un degré de minutie jamais atteint auparavant.

Inspirées par ce précurseur, des générations d’horlogers, d’ingénieurs, de designers et d’artisans se sont depuis succédé pour parvenir à dompter la précision dans tous les domaines et à tous les niveaux de la création horlogère – de la conception à la transformation des matières premières en pièces détachées, jusqu’aux gestes rigoureux nécessaires à l’assemblage, à la finition et à la décoration des montres. En 2024, Jaeger-LeCoultre raconte cette histoire en quatre chapitres.

La précision de la production raconte comment l’obsession d’Antoine LeCoultre pour la précision a posé les bases de l’industrie horlogère moderne et continue de nous animer près de deux siècles plus tard.
La précision de la chronométrie retrace les dates clés du développement de nos pièces certifiées chronomètres, des montres de poche du XIXe siècle aux créations actuelles
La précision des organes réglants révèle le rôle crucial joué par l’organe régulateur (à savoir le balancier et le spiral) dans la production et le maintien d’un chronométrage précis.
La précision des complications explore une problématique fondamentale de l’horlogerie :comment garantir une transmission constante d’énergie malgré la présence de complications, qui en puisent une partie et compromettent donc cette régularité.

En 2024, la Grande Maison présente deux mouvements Duometre : le Calibre 388, qui entraîne le Duometre Heliotourbillon Perpetual, est doté d’un tourbillon entièrement inédit à trois axes et crée un effet « toupie » ; le Calibre 391, quant à lui, réunit un chronographe et une phase de lune dans le Duometre Chronograph Moon.

Apogée de près de huit décennies d’expertise, les nouveaux Duometre représentent une étape de plus dans l’aventure perpétuelle de la Maison à la poursuite de la précision. L’histoire, impulsée par notre fondateur, ne fait encore que commencer…