Skip to main content

PARIS : « I CAN(‘t) BREATHE » au Théâtre de la Ville

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

PARIS : « I CAN(‘t) BREATHE » au Théâtre de la Ville

Paris s’apprête à revêtir son habit de lumière pour une Nuit Blanche d’exception, où l’art et la créativité s’expriment dans toute leur diversité.

La Nuit Blanche 2024 promet d’être une célébration unique, mettant au cœur de la programmation les femmes créatrices… mais pas seulement. Ici place au rêve, à l’imagination, à la création débridée et libre ! Suivez-nous pour découvrir les plus belles installations de cette 23e édition !

I CAN(‘t) BREATHE au Théâtre de la Ville
par Jean-François Boclé, Julien Boclé et Thierry Pécou
Théâtre de la Ville – Sarah Bernhardt
A 22h30 et 23h30

Trois générations d’artistes contemporains d’origine martiniquaise issus de l’art, de la musique et de la danse (re)donnent souffle au verbe anticolonial de Frantz Fanon dans le cadre d’une collaboration inédite où breakdance et ka s’appellent et se répondent dans l’atrium du Théâtre de la Ville – Sarah Bernhardt. En croisant les derniers mots d’Éric Garner avant sa mort (« I CAN’T BREATHE » ou « Je ne peux pas respirer ») avec l’analyse psychanalytique de Fanon sur les conséquences psychosomatiques des traumas coloniaux, la dramaturgie de Jean-François Boclé fait saillir les tensions musculaires du corps colonisé, tandis que Julien Boclé chorégraphie le mouvement des muscles respiratoires et que Thierry Pécou en régule le rythme par la percussion.

SOURCE : Arts in the City.