Skip to main content

PARIS : Étude sur l’adoption du document unique d’évaluat…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
28 Mar 2024

Partager :

PARIS : Étude sur l’adoption du document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP) dans les secteurs privé et public

Le ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités dévoile les statistiques du DUERP ainsi que les mesures de prévention des différents secteurs d’activités professionnelles.

Selon l’étude, dans le secteur privé, qui regroupe plus de 90 % des entreprises, seulement 46 % disposent d’un DUERP à jour. Cette situation souligne les défis auxquels les sociétés doivent faire face en termes de gestion des risques professionnels, malgré les contraintes législatives. Il souligne également une prévention insuffisante des risques psychosociaux, représentée par un taux de 33 % contre 52 % pour les risques physiques.

Le DUERP est un outil qui permet de recenser les dangers auxquels sont exposés les travailleurs, qu’ils soient physiques ou psychosociaux, et propose des mesures afin de les diminuer. Sa mise à jour annuelle est une obligation légale visant ainsi à protéger les salariés.

Selon l’étude, les secteurs d’activité exposant le plus leurs salariés à des risques sont également ceux où la mise en œuvre du DUERP et des mesures de prévention est la plus fréquente. Cependant, la prévention des risques physiques est plus souvent utilisée par les employeurs à 52 %, contre seulement 33 % pour les risques psychosociaux. Les petites structures, rencontrent des difficultés à faire de la prévention dû au manque de moyens financiers. Toutefois, 46 % des établissements, représentant près de 90 % des entreprises du secteur privé, ont un DUERP à jour. Cette donnée est légèrement plus élevée dans la fonction publique avec 51 %.

Cependant, dans les entreprises comptant plus de 50 employés, où la loi est plus stricte, la grande partie des employeurs met en place au moins une action préventive. Par ailleurs, le rôle des représentants du personnel est important pour encourager la mise en œuvre de ces mesures.

Consulter le rapport d’analyses du Ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités

SOURCE : OTRE News