Skip to main content

PARIS : Air France-KLM, 2023, une année record

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
8 Mar 2024

Partager :

PARIS : Air France-KLM, 2023, une année record

L’année 2023 a été celle des records pour Air France-KLM.

Record du chiffre d’affaires tout d’abord qui a atteint 30 milliards d’euros en hausse de 13,7% soit le chiffre le plus élevé de l’histoire du groupe aérien franco-néerlandais.

Le résultat d’exploitation a été multiplié par 3 à 1,7 milliard d’euros et le groupe a même afficher un résultat net positif de 900 millions d’euros pour la première fois depuis le début de la pandémie de Covid. Le groupe a réussi parallèlement à réduire sa dette nette à 5 milliards soit 1,3 milliard de moins par rapport à 2022: on aimerait que l’Etat français gère aussi bien sa dette que la direction d’Air France -KLM.

AU niveau du trafic passagers les résultats ont été particulièrement bons vers l’Amérique avec une hausse des capacités de 7% vers l’Amérique du Nord et un coefficient de remplissage de 89% vers l’Amérique Latine, le Brésil et l’Amérique centrale étant particulièrement recherchés. Le groupe a renforcé ses capacités de 34,4% vers l’Asie et le Moyen-Orient mais celle-ci reste encore inférieure de 26% par rapport à 2019. « Le yield et le coefficient de remplissage sont restés stables par rapport à l’année dernière en dépit des perturbations géopolitiques dans la région. Le Moyen-Orient a été affecté par des effets collatéraux sur l’Égypte et le Liban,de la suspension de la desserte d’Israël. Les régions dynamiques au cours du trimestre ont été l’Inde et l’Asie du Sud-Est » note Air France-KLM. Le groupe a parallèlement réduit ses capacités vers les Caraïbes et l’Océan indien de 14,6% pour redéployer les avions vers d’autres zones. Vers l’Afrique les coefficients de remplissage sont resté stables malgré la situation difficile au Niger, Mali et au Burkina Faso. Sur le court et le moyen-courrier la capacité a été en hausse de 5,4%. Enfin Transavia a vu son chiffre d’affaires augmenter de 19% à 2,640 milliards d’euros avec une hausse de 16,9% des passagers transportés (21,464 millions).

« En 2024, l’une de nos priorités sera de continuer à renforcer notre performance, en poursuivant la mise en œuvre de notre stratégie. Cette année sera doublement spéciale pour nous, avec d’une part le 20e anniversaire d’Air France-KLM, et la tenue des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 en France, dont Air France est fière d’être le sponsor officiel. Nous sommes impatients d’accueillir le monde – athlètes, délégués, supporters et autres – en France et à bord de nos avions pour célébrer cet évènement planétaire » a déclaré Benjamin Smith, Directeur général du groupe.

L’action a cependant été sanctionnée en bourse du fait des mauvais résultats enregistrés au 4ème trimestre 2023. Le groupe a vu son résultat d’exploitation chuter de 190 millions par rapport à 2022 à -56 millions. Il a été impacté selon Air France par « la situation géopolitique en Afrique et au Moyen-Orient (65m€) et une hausse du cout unitaire ». La guerre en Israël a pénalisé les vols vers ce pays et dans toute la région d’Air France mais aussi de Transavia.

Il à noter que Transavia devrait faire payer les bagages en cabine à partir du mois d’avril 2024. En terme de demande Air France-KLM reste positif et ne voit pas de baisse par rapport à 2024. La direction va donc sans doute se concentrer sur des objectifs financiers afin de réduire les écarts de rentabilité avec son grand concurrent anglais IAG qui a affiché un résultat d’exploitation de 3,5 milliards d’euros, deux fois supérieur à celui d’Air France-KLM.

SOURCE : Business Travel