Skip to main content

PARIS : 7 pistes pour réduire les consommations d’eau des…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
1 Fév 2024

Partager :

PARIS : 7 pistes pour réduire les consommations d’eau des piscines collectives

Les piscines collectives consomment une grande quantité d’eau par an.

L’optimisation de cette ressource est indispensable, aussi bien pour préserver la planète que pour diminuer la pression financière de ces équipements sur les collectivités. Le secteur de la piscine privée a déjà réussi à diminuer de 45 % cette consommation en 25 ans : nombre d’idées et d’innovations s’appliquent aussi à la baignade collective ! Voici un panorama des solutions à envisager.

1. TRAITEZ L’EAU AVEC JUSTESSE

Rien de pire pour augmenter la consommation d’eau que de laisser proliférer algues et micro-organismes dans un bassin. Quand une piscine est en surstabilisation (lorsqu’elle est traitée au chlore stabilisé) ou que l’eau est totalement déséquilibrée, la menace de la vidange plane… et celle d’une fermeture de plusieurs jours aussi.

Ces dernières années, de multiples innovations faisant appel à la domotique (comme celles-ci) ont vu le jour, permettant de prendre des mesures correctives en temps réel, en fonction de la fréquentation ou de la météo, pour prévenir tout déséquilibre. Elles permettent aussi de réduire la quantité de chlore utilisée ou de basculer sur une autre technique : traitement par UV, ionisation cuivre-argent, ozone…

DÉCOUVREZ QUELLES ALTERNATIVES EXISTENT

2. AJUSTEZ LA FILTRATION AU PLUS PROCHE DE VOS BESOINS

Grâce aux équipements de filtration modernes, on peut nettement diminuer la consommation d’eau des piscines collectives. Le contre-lavage des filtres, nécessaire pour éliminer les impuretés, est l’une des opérations les plus gourmandes en eau : 40 à 50 % de la consommation totale d’une piscine (2). Afin de proposer une eau irréprochable à leurs usagers, de nombreux établissements aquatiques lancent plus de cycles que ce dont ils ont réellement besoin. Il est préférable d’ajuster cette fréquence en fonction des besoins réels, et d’opter pour des systèmes de filtration performants. Certains modèles récents permettent même de totalement supprimer la phase de contre-lavage !

3. OPTIMISEZ LE RENOUVELLEMENT DES EAUX

C’est inscrit dans la législation française : « Un renouvellement de l’eau des bassins doit être effectué chaque jour d’ouverture à raison d’au moins 30 litres d’eau non recyclée par baigneur ayant fréquenté l’installation ». Dès lors, on comprend l’importance de compter avec précision le nombre de baigneurs, à tout moment de la journée, plutôt que de travailler avec des approximations. Le gain peut s’élever à plusieurs milliers d’euros par an, d’où l’intérêt d’investir dans un logiciel de calcul d’affluence, un contrôle d’accès et/ou des capteurs intelligents !

4. RECOUVREZ VOTRE BASSIN

Saviez-vous qu’une piscine peut perdre jusqu’à 3 % de sa contenance en eau par évaporation ? Vent, hygrométrie de l’air, faible pression atmosphérique, différence de température eau/air et taille de votre bassin sont autant de paramètres qui peuvent accentuer ce phénomène. Si le niveau de l’eau baisse trop, de l’air peut entrer dans les skimmers et désamorcer la pompe de filtration.

En plus d’augmenter la consommation d’eau pour maintenir le niveau idéal, l’évaporation peut poser d’autres problèmes pour les bassins intérieurs : qui dit taux d’hygrométrie trop élevé, dit utilisation accrue du système de déshumidification, et même dégradation du bâtiment. Pour éviter cela, couvertures, bâches à bulles, volets roulants et abris plats sont vos alliés.

5. TRAQUEZ LES FUITES

Une fuite peut très vite faire grimper la facture d’eau, et plus on attend, plus on aggrave le problème. Pour les déceler, il existe une technique bien connue des professionnels de la piscine : le test du seau.

  • Remplissez un seau d’eau aux ¾
  • Déposez-le semi-immergé sur une marche
  • Marquez le niveau de l’eau du seau et celui de la piscine
  • Attendez quelques jours
  • Marquez à nouveau les niveaux
  • Mesurez l’écart et comparez

Si le niveau de l’eau a davantage baissé dans le bassin, alors il y a probablement une fuite. Installer un compteur par bassin permet également de détecter un dysfonctionnement.

6. OPTIMISEZ LA CONSOMMATION D’EAU HORS BASSIN

Autre poste de dépense conséquent, celle de l’eau chaude sanitaire, qui compte entre 18 et 35 % du total de l’eau consommée (2). Douches et sanitaires sont souvent utilisés à outrance par les usagers, augmentant la note pour l’établissement. C’est pourquoi des solutions telles que des colonnes de douches innovantes incluant un timer, un contrôleur de débit et/ou un actionnement via détecteur émergent. Tout comme pour détecter les fuites, il est important d’installer différents compteurs pour déterminer précisément les points à améliorer.

Mais cela ne remplacera jamais totalement un point crucial : la sensibilisation des usagers à leur consommation d’eau. Faites preuve de pédagogie !

7. RECYCLEZ VOTRE EAU DE VIDANGE

En France, chaque piscine collective doit effectuer au moins une vidange annuelle complète. Contraintes de rejeter plusieurs centaines de milliers de mètres cubes d’eau utilisable, les collectivités sont nombreuses à vouloir revaloriser cette ressource :

  • Les villes de Seclin et Nogent-sur-Marne utilisent cette eau pour nettoyer leurs trottoirs et voiries.
  • Les villes de Saint-Nazaire et Toulouse ont choisi de profiter d’une eau peu chlorée pour arroser leurs espaces verts et alimenter leurs bassins d’ornement.
  • Cette eau est aussi bienvenue lors des périodes de sécheresse estivale, quand des arrêtés préfectoraux interdisent l’arrosage : à Châtellerault, le recyclage de l’eau de la piscine publique a permis de sauver 4000 jeunes pousses d’arbres (3).

Autres pistes à explorer : la récupération d’eau de pluie et d’eau de « trop plein » via l’installation de cuves dédiées.

Réduire efficacement la consommation d’eau des piscines collectives est tout à fait faisable en ayant recours aux dernières innovations du secteur, sans oublier un peu de bon sens. En combinant cela avec les techniques de réduction de consommation d’énergie, vous ferez des économies substantielles !

(1) Piscine Global : Réduire L’impact Environnemental Des Piscines Privées Et Publiques
(2) Weka : Réduire la consommation d’eau et d’énergie des piscines
(3) France 3 : L’eau de piscine pour arroser les arbres de Châtellerault