Skip to main content

NICE : Découvrez le métier de promoteur immobilier !

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
20 Déc 2023

Partager :

NICE : Découvrez le métier de promoteur immobilier !

Des compétences administratives, financières et techniques.

Elles sont essentielles… car avant même le début du projet Les promoteurs immobiliers sont chargés de maîtriser certains concepts financiers, techniques et architecturaux.

Lors de la recherche d’un terrain à bâtir, il devait déterminer rapidement la superficie, le coût (la valeur foncière) et le chiffre d’affaires de l’ensemble à construire, tout cela afin de générer une marge suffisante pour absorber le risque opérationnel et rendre l’opération possible.

Par conséquent, une étude des capacités techniques est requise avant même le début d’un projet afin de déterminer sa faisabilité et sa viabilité en tenant compte des normes et règlements d’urbanisme ainsi que des conditions d’adaptation au sol.

La maîtrise de l’aspect financier est également une composante importante. Par conséquent, des outils financiers tels que des tableaux de flux de trésorerie et des bilans prévisionnels doivent être établis dès l’étape de l’étude de faisabilité.

Ils doivent estimer les coûts de construction au près près, prévoir le chiffre d’affaire de l’opération, sa marge, et bien sûr affiner ert déterminer le prix d’acquisition du ou des terrain(s) avant d’initier des demandes de financement auprès des établissement de crédit.

Le respect des normes de construction : point central de compétence

Un promoteur immobilier doit connaître l’essentiel des règles en vigueur sur de nombreux sujets : réglementation énergétique, réglementation pour les personnes à mobilité réduite (PMR), réalisation de logements pour actifs (ou logements sociaux) selon les cas, risques naturels ou encore normes environnementales…

L’environnement juridique et technique évoluant chaque année, il est de la responsabilité du promoteur de mettre à jour ses connaissances et de l’appliquer à chaque projet.

Il s’agit de maîtriser le coût, la qualité et les délais de livraison des opérations tout en optimisant les conditions d’habitat des futurs résidents de l’ensemble.

Enfin il doit être un vendeur performant

L’une des principales responsabilités d’un promoteur immobilier est également de trouver des acheteurs avant le début de la construction, pendant la phase de lancement commercial, afin de sécuriser les préventes aux candidats-acquéreurs et d’obtenir la fameuse Garantie Financière d’Achèvement nécessaire et obligatoire pour signer les actes notariés.

Il doit donc élaborer une stratégie marketing et trouver les solutions et supports adéquats pour vendre rapidement les premiers lots, qui serviront à débloquer les financements nécessaires au démarrage des travaux : perspectives de façade, plans 3D, publicités, bureau de vente, partenariats commerciaux avec des réseaux de vente… un allongement des délais de vente se traduisant inévitablement par des frais supplémentaires, et une dégradation du résultat au bilan de l’opération.

Un acteur économique dynamique

Au final, le métier de promoteur immobilier est un métier complexe qui demande des qualités d’organisation, de créativité, mais aussi un engagement important dans l’économie nationale et locale. Chaque logement construit sera générateur de TVA, de droits et taxes, de revenus fonciers, mais aussi -et c’est plus important- sera vecteur d’emplois locaux pour les entreprises du BTP et de logements sociaux pour les actifs.

C’est bien une filière toute entière à laquelle ill apporte une énergie considérable et tellement importante que les précurseur de la professions disaient dans les années 60 que la promotions immobilière représentant à la fois le sommet du commerce… et la somme de tous les commerces !

SOURCE : Les News de l’immobilier Neuf