Skip to main content

PARIS : InTerLUD+ – Accompagnement dans l’act…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
20 Déc 2023

Partager :

PARIS : InTerLUD+ – Accompagnement dans l’action et pérennisation du programme

Le jeudi 7 décembre, plus de 400 acteurs publics et privés de la logistique urbaine (élus locaux, fonctionnaires territoriaux, agents de l’État, représentants d’entreprises et de fédérations professionnelles, enseignants chercheurs) se sont rassemblés au Forum des Images pour l’événement national annuel du programme InTerLUD+, nouvelle dénomination d’InTerLUD, porté par Logistic Low Carbon, le Cerema et Rozo.

Ce rendez-vous intitulé « Au cœur de la logistique urbaine durable, des territoires en action » a été l’occasion de partager les nouvelles dynamiques du programme CEE renouvelé début 2023 pour 4 ans avec un budget de 20 M€. L’implication d’InTerLUD+ dans la logistique du quotidien pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques (LUJOP) démontre le rôle considérablement renforcé du programme au sein de l’écosystème national de la logistique urbaine durable. À travers des tables rondes et ateliers réunissant entre autres enseignants chercheurs, élus, représentants d’organisations professionnelles, la Rencontre nationale InTerLUD+ a permis de mettre en lumière le développement croissant du programme qui constitue un laboratoire grandeur nature des nouvelles formes de gouvernance et modes d’action, de nouvelles façons d’organiser et de promouvoir les partenariats publics/privés au sein de l’écosystème de la logistique urbaine durable. Les plans d’action qui en découlent sont le fruit d’une concertation active entre acteurs publics et privés de tous les secteurs concernés par la logistique (transport mais également commerce de gros, BTP, grande distribution, commerce de détail, hôtellerie restauration, artisans…).

À ce jour, c’est 3000 représentants d’organisations professionnelles et entreprises, agents territoriaux et élus qui ont pris le parti de s’engager. Ce sont 41 EPCI accompagnés, une vingtaine de chartes de logistique urbaine durable signées ou adoptées d’ici le mois de mars 2024. InTerLUD + dispose de toutes les conditions favorables à la mise en œuvre des stratégies de logistique urbaine, à la concrétisation des plans d’action, ainsi qu’au déploiement d’outils au niveau local et même national. Cela a été notamment démontré par une étude menée par quatre enseignants chercheurs spécialisés en logistique urbaine, qui ont examiné plus de 150 fiches actions et expérimentations en cours dans 16 territoires accompagnés par le programme : collectivités et acteurs économiques se connaissent mieux pour apporter des réponses plus précises ; les leviers d’action des collectivités ne sont pas que réglementaires, ils sont incitatifs avec des expérimentations, des « laboratisations » exemplaires (verdissement des flottes, conditions pour des attributions de marchés publics…). Ces travaux ont souligné l’importance de la place du référent logistique, du partage des bonnes pratiques, du mimétisme, de la place des citoyens, de la maintenance et la pérennisation des actions grâce à des indicateurs. Il faut mesurer les progrès et les suivre dans le temps sans perdre de vue l’objectif. InTerLUD+ est bien le temps de l’accompagnement dans l’action.

Amplification du programme et accélération du déploiement des outils

Avec un budget de 20 millions d’euros réparti sur une période de quatre ans, InTerLUD+ va allouer la moitié de cette somme à l’accompagnement de 61 EPCI dont 20 nouveaux territoires qui rejoindront bientôt cette initiative, prioritairement ceux qui prévoient de mettre en place une zone à faibles émissions (ZFE). Ce financement sera destiné à soutenir l’élaboration de chartes de logistique urbaine durable et la mise en œuvre de 120 actions opérationnelles. 35% du budget sera consacré au pilotage financier et méthodologique de projets innovants, de la mise en main des outils de formation auprès de formateurs, des actions de formation croisées auprès des référents de la logistique urbaine qui œuvrent dans les collectivités, dans les entreprises, les fédérations, tous celles et ceux qui vont faire vivre ces plans d’action, participer à leur mise en œuvre et ainsi « contribuer à une montée en compétence collective des acteurs sans laquelle il ne peut y avoir de logistique urbaine durable concertée et accessible à toutes les entreprises », comme le souligne Stéphane Chanut , directeur Mobilité, espace public, sécurité du Cerema. 15% seront dédiés à l’évaluation, la communication et la pérennisation du programme avec un centre de ressources, porte d’entrée unique vers une aide en ingénierie pour les acteurs publics et privés. InTerLUD+ c’est également le déploiement dans les territoires et lors des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 des deux services numériques expérimentés dans le précédant programme : ZFE.green pour accompagner les entreprises dans la mise en place des ZFE et DeliveryPark pour appréhender la gestion physique et immatérielle des aires de livraison. 

Une nouvelle forme de gouvernance

Pour mener à bien toutes ses missions, InTerLUD+ a procédé à des changements dans sa gouvernance afin d’établir un lien plus direct avec ses partenaires sur le terrain. D’un côté, cela implique les représentants des collectivités, de l’autre, les fédérations, confédérations et associations professionnelles. Ces acteurs sont présents dans des comités techniques de liaison en logistique urbaine durable (CTLUD) qui seront consultés quatre fois par an. Ils participeront aux discussions internes visant à faciliter le déploiement du programme pour le bénéfice de ses utilisateurs. Les CTLUD constituent les deux piliers essentiels du programme, comme lieux complémentaires de dialogue, de coopération tripartite et de production de positions communes.

Illustration de la démarche concertée InTerLUD+ : LUJOP – La logistique du quotidien pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques 

La logistique du quotidien pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 (JOP) sera un défi majeur pour toutes les parties prenantes, publiques et privées. Elles vont devoir anticiper toutes les questions logistiques, dans un environnement urbain contraint par une réglementation d’exception avec 185 km de voies olympiques réservées et des périmètres de sécurité (zones rouges interdites à la circulation motorisée et bleues autorisées sous certaines conditions) tout en devant faire face à une hausse des flux (entre 1,7 à 2,2 fois plus de logistique à réaliser selon les études menées). Pour répondre à ces enjeux, le comité LUJOP (la logistique du quotidien pendant les jeux) a été créé. S’inspirant de la démarche collaborative d’InTerLUD et copiloté par la Métropole du Grand Paris (131 communes), le Club Logistique en OR (lancé en 2019 par l’Union TLF) et InTerLUD+, il a été lancé en mars 2023. Présidé par Jean-Michel Genestier, maire du Raincy et conseiller délégué de la Métropole du Grand Paris en charge de la logistique urbaine, LUJOP fédère 38 fédérations, confédérations et associations professionnelles, la Métropole du Grand Paris, la Ville de Pariset la DGITM. InTerLUD+ y apporte son concours.

Depuis septembre 2023, LUJOP est structuré en trois groupes de travail mixtes acteurs publics/privés animés par des représentants de tous les secteurs professionnels concernés. Chargés de développer les outils d’information, les guides de bonnes pratiques, les outils de gestion des itinéraires et de stationnement dans certaines zones sécurisées pour constituer la brique logistique au sein du TDM (Travel Demand Management) qui va mettre en ligne fin janvier 2024 un site internet qui proposera des informations sur les impacts des JOP sur les transports ainsi que des conseils adaptés selon les usages. Par ailleurs, deux outils développés par InTerLUD vont être mobilisés et enrichis pour les JOP : ZFE.green pour la fluidification du trafic et DeliveryPark pour la gestion des aires de livraison, avec possibilité de pré-réservation de ces emplacements dans les zones sécurisées.

« Les Jeux Olympiques et Paralympiques sont le bon cadre pour mettre en scène les outils développés dans l’écosystème InTerLUD+, et pour les pérenniser au-delà des jeux », estime XavierYves Valère, Chef de mission Fret et Logistique à la Direction Générale des Infrastructures, des Transports et des Mobilités (DGITM). « Cet évènement national s’installe comme le rendez-vous annuel de toutes les composantes de l’écosystème de la logistique urbaine », a déclaré Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports. Le programme InTerLUD+ va se poursuivre jusqu’en décembre 2026. Mais le plus important, une fois le programme terminé, est qu’il se poursuive. Toutes les démarches, les actions, les outils déployés dans les territoires doivent être accessibles aux acteurs économiques et publics, pérennisés avec la création du centre de ressources qu’InTerLUD+ va créer. A ce titre, pour JeanAndré Lasserre, directeur du programme InTerLUD+ chez Logistic Low Carbon, « les Jeux Olympiques et Paralympiques représentent ainsi une occasion unique de mettre en pratique des solutions logistiques durables qui pourront bénéficier au plus grand nombre et faire partie de l’héritage. »