Skip to main content

MONTREUIL : Patrice BESSAC soutient le mouvement de grève…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
7 Mar 2024

Partager :

MONTREUIL : Patrice BESSAC soutient le mouvement de grève dans l’Education nationale

Depuis la rentrée, un mouvement de protestation se lève dans notre département.

Celui-ci fait face à un manque de moyens cruel pour répondre aux besoins éducatifs du territoire.

Alors que la Seine-Saint-Denis est déjà soumise à de fortes inégalités sociales, elle est également le parent pauvre des moyens alloués par l’Etat pour l’éducation de ses enfants.

Un élève, ayant fait toute sa scolarité dans notre département, perd en moyenne un an de cours entre la maternelle et le lycée du fait notamment du manque de remplacement des enseignants absents.

Pour faire face à cette situation, la communauté éducative, les syndicats et les parents d’élèves demandent un plan d’urgence pour la Seine-Saint-Denis, à raison, car l’urgence est là.

Les revendications sont simples et révèlent l’importance de la carence :

– 5 000 recrutements d’enseignants pour la Seine-Saint-Denis ;

– 2 200 AESH pour accompagner les enfants en situation de handicap ;

– un investissement réel dans la médecine scolaire, les besoins sont immenses.

Pas l’uniforme à l’école. Pas le Service national universel, qui, pour rappel, coûterait plus de 2 milliards d’euros à l’Etat.

Le silence et le mépris du gouvernement à l’égard de la situation de notre école publique est insupportable.

Alors, au nom de la majorité municipale, je souhaite affirmer tout mon soutien à l’ensemble de la communauté éducative de la Seine-Saint-Denis qui lutte pour que notre école garde sa vocation émancipatrice.

Nous attendons également des clarifications sur les coupes budgétaires annoncées par le ministre de l’Économie, en contradiction totale avec l’ambition affichée par le premier ministre pour notre école publique.

Patrice Bessac, maire de Montreuil