Skip to main content

MARSEILLE : Tribune – « Nous Maires et élus de la R…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : Tribune – « Nous Maires et élus de la Région Sud, nous nous opposons à Canua Island »

L’annonce d’une prochaine exploitation sur nos côtes méditerranéennes de la structure flottante « CANUA ISLAND », qui doit accueillir à son bord un restaurant et offrir à ses 350 clients des loisirs nautiques tous les jours de l’année, interpelle l’ensemble des élus des communes littorales de notre région.

Cette activité ne peut que générer des nuisances qui impacteront gravement l’intégrité du milieu naturel et affecteront la faune et la flore sauvage : ondes sonores aquatiques et aériennes, trafic
permanent de navires à moteur pour le transport des clients et du personnel, luminosité artificielle nocturne, etc. Le risque de pollution due à la collecte de déchets, à la récupération des eaux grises et noires, à l’approvisionnement, aux activités offertes à bord et aux aléas de la météo ne peut être écarté. La forte fréquentation du milieu marin en période estivale aggrave aussi le risque d’accident avec les navires de plaisance et les autres usagers de la mer.
Cette exploitation commerciale du milieu marin s’oppose directement aux engagements de nos communes du littoral méditerranéen signataires de la Charte du Sanctuaire PELAGOS pour assurer une protection maximale aux mammifères marins, des chartes « Zéro déchet plastique » et de la « Charte d’engagement pour des plages de caractères en Méditerranée ».
Elle crée aussi des distorsions économiques inacceptables vis-à-vis des établissements de tourisme ouverts toute l’année et qui sont soumis à des régimes de taxation qui entravent leur fonctionnement et leur développement.
Sans une opposition claire à cette exploitation commerciale du milieu maritime naturel ce projet risque de se multiplier sur nos côtes et se transformer en une activité événementielle qui mettra en péril l’intégrité naturelle du milieu marin.
Fortement mobilisée dans son Plan Climat : Gardons une COP d’Avance, qui marque notre attachement à notre patrimoine environnemental et notre engagement en matière de développement
durable, de protection de l’environnement et de la biodiversité, les élus des communes littorales de la Région Sud s’opposent à la privatisation commerciale et évènementielle de toute structure flottante de type « CANUA ISLAND » en contradiction flagrante avec les valeurs de respect de la Nature que nous voulons transmettre aux générations futures.

LES SIGNATAIRES

Christian ESTROSI, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ;
François de CANSON, Maire de La Londe-les-Maures, Vice-Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ; (notre photo).
Georges BOTELLA, Maire de Théoule-sur-Mer, Conseiller régional Provence-Alpes-Côte d’Azur ;
Joseph SEGURA, Maire de Saint-Laurent-du-Var ;
Lionnel LUCA, Maire de Villeneuve-Loubet ;
Jean-Paul JOSEPH, Maire de Bandol ;
François ARIZZI, Maire de Bormes-les-Mimosas ;
Arnaud LATIL, Maire de Carqueiranne ;
Jean-Pierre GIRAN, Maire de Hyères ;
Bernard JOBERT, Maire de La Croix-Valmer ;
Hervé STASSINOS, Maire du Pradet, Conseiller régional Provence-Alpes-Côte d’Azur ;
Jean PLENAT, Maire de Rayol-Canadel-sur-Mer ;
Roland BRUNO, Maire de Ramatuelle ;
Jean CAYRON, Maire de Roquebrune-sur-Argens ;
Gilles VINCENT, Saint-Mandrier-sur-Mer ;
Sylvie SIRI, Maire de Saint-Tropez, Conseillère régionale ;
Daniel ALSTERS, Sanary-sur-Mer ;
Jean-Sébastien VIALATTE, Maire de Six-Fours ;
Josée MASSI, Maire de Toulon ;
Gil BERNARDI, Maire du Lavandou ;
Patrick CESARI, Maire de Roquebrune-Cap-Martin.