Skip to main content

MARSEILLE : Provence Tourisme présente son enquête de cli…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
22 Mar 2024

Partager :

MARSEILLE : Provence Tourisme présente son enquête de clientèle

Provence Tourisme, missionné par le Département des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-Marseille-Provence, s’est engagé dans un partenariat technique et financier auprès du Comité Régional de Tourisme de Provence-AlpesCôte d’Azur et de la Région Sud pour réaliser une étude majeure de clientèle sur le territoire régional.

Les résultats de cette enquête de terrain, dont les derniers remontaient à 2010-2011, ont pour objectif de produire une photographie précise des clientèles touristiques à l’échelle de la région. Ces données sont des indicateurs incontournables pour chacune des institutions partenaires et pour les professionnels du territoire. Par l’étude des connaissances ainsi sourcées sur les profils, les pratiques et les dépenses des clientèles et l’évolution des comportements sur plus de 10 ans, Provence Tourisme souligne la pertinence de ses actions engagées sur le territoire tout en affinant sa stratégie départementale pour le développement d’un tourisme responsable.

LES POINTS ESSENTIELS DE L’ENQUÊTE DURÉE

– Une enquête de terrain d’une année, d’octobre 2021 à septembre 2022.

BUDGET

– Un budget de 600 000€, dont 80 000€ financé par le Département des Bouches-du-Rhône.

PILOTAGE

– Un pilotage collectif comprenant le CRT Provence-Alpes-Côte d’Azur , l’AD des Alpes-de-HauteProvence, ADDET Hautes-Alpes, CRT Côte d’Azur France, Var Tourisme, Vaucluse Provence Attractivité, Provence Tourisme.

RÉALISATION

– Un bureau d’études BVA Xsight et une assistance à maîtrise d’ouvrage confiée à JPC Consultant. PÉRIMÈTRE

 – Une échelle régionale : la région, les six départements, les trois territoires de marque et les bassins infra-départementaux.

MODUS OPERANDI

– L’administration de l’enquête a été réalisée sur sites via un questionnaire papier autoadministré. Elle a été complétée par une enquête web auprès des résidents de la région ainsi que par des dispositifs complémentaires dans les offices de tourisme, parcs naturels régionaux et parcs nationaux, aéroports…

CIBLES

 – Des cibles définies : les touristes extrarégionaux ayant réalisé un séjour d’au moins une nuitée en Provence-Alpes-Côte d’Azur et les résidents de Provence-Alpes-Côte d’Azur ayant réalisé un séjour d’au moins une nuitée dans la région hors de leur département de résidence.

 OBJET

 – Une étude des profils, des pratiques et des dépenses.

THÉMATIQUES

 – La saisonnalité / les origines géographiques / les motifs de séjours/ les modes d’hébergement/ la mobilité / les types de groupe/ la recommandation (satisfaction et fidélité client).

RÉSULTATS

– Près de 43 000 questionnaires ont été recueillis dont près de 8 500 dans les Bouches-du-Rhône.

LES CHIFFRES CLÉS

 Les Bouches-du-Rhône accueillent 9,2 millions de touristes, qui réalisent 46,3 millions de nuitées. Cette clientèle touristique est essentiellement une clientèle française (74% des séjours) venant pour moitié de ProvenceAlpes-Côte d’Azur, d’Ile-de-France et d’Auvergne-RhôneAlpes. La clientèle étrangère, qui réalise 26% des séjours, vient essentiellement d’Allemagne, des Etats-Unis, du Royaume-Uni, d’Italie et de Suisse. Ces 5 clientèles représentent 45% des séjours. En moyenne, les touristes séjournent 5 jours et dépensent 74€ par personne et par jour. Ce sont ainsi quelques 3, 4 milliards d’euros de dépenses qui sont faites dans le territoire chaque année. Le département des Bouches-du-Rhône enregistre 22% des séjours touristiques de la région Sud, ce qui en fait le 3e département d’accueil derrière le Var et les Alpes-Maritimes. Par rapport aux autres territoires régionaux, il présente quelques spécificités liées notamment à sa structure démographique et économique :

  • 27% des séjours ont un motif professionnel vs 17% en Région Sud.
  • Des courts séjours plus nombreux, 52% vs 39% en région Sud.
  • Un tourisme qui se répartit davantage sur l’année avec notamment un cœur d’été qui ne représente que 21% des séjours vs 25% en région Sud au profit des autres périodes et notamment de l’arrière-saison (26% des séjours vs 23% en région Sud).
  • Une accessibilité en train plus marquée, 20% vs 15% en région Sud.
  • Une durée de séjour plus courte, 5 jours vs 6,5 jours en région Sud.
  • Une dépense moyenne par jour et par personne de 74€ vs 71€ en région Sud.