Skip to main content

MARSEILLE : La course à la culture, énigme pour tous !

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
15 Mai 2024

Partager :

MARSEILLE : La course à la culture, énigme pour tous !

À l’occasion des Jeux Olympiques 2024, dix hauts lieux de la culture des Bouches-du-Rhône créent l’inattendu en invitant tous les publics à plonger dans l’expérience sportive.

Du 17 au 19 mai, La Course à la culture invite à découvrir un parcours qui va au-delà des clichés, explorant le duo art & sport à travers les émotions qu’il suscite, les valeurs sociales et humaines qu’il véhicule, ainsi que son enracinement dans le territoire local. Provence Tourisme, missionné par le Département des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-MarseilleProvence, a fédéré dix structures culturelles du département pour dessiner cette course arty et hors des stades en amont des JO2024. En prélude aux expositions et installations contemporaines qui s’étendent sur toute l’année, La Course à la culture se dessine comme une aventure inattendue, un parcours surprenant de Marseille à la Camargue. Chaque étape de ce marathon inédit interroge le rapport entre culture et sport dans sa relation avec le corps, les émotions et l’esthétique à la fois dans l’art contemporain et dans l’exercice sportif. Une programmation qui révèle la Provence telle qu’on ne l’imaginait peut-être pas : une terre de jeux où se mêlent les jeux taurins, les jeux olympiques, les jeux de boules et bien d’autres. Ces pratiques sportives racontent quelque chose de nos identités, car elles permettent l’appropriation d’un territoire varié, entre mer et montagne, entre urbanité et paysage naturel, entre modernité et tradition. Des rendez-vous culturels riches en découvertes qui promettent d’offrir une expérience singulière en invitant les visiteurs à explorer de nouvelles perspectives.

« La Provence comme terre de jeux, quoi de plus évident et de plus naturel ! La richesse de notre patrimoine environnemental et culturel ne fait aucun doute et participe à l’attractivité de notre destination. C’est en prenant conscience de ces atouts, en les (re)découvrant, en les respectant que chaque résident sera le meilleur ambassadeur de notre Provence. Participons aux JO2024 avec toute notre singularité, notre enthousiasme et en fédérant au-delà des différences, les acteurs culturels, les résidents comme les voyageurs, pour vivre pleinement cet élan olympique ! » Danielle MILON Présidente de Provence Tourisme 1ère Vice-présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône 2ème Vice-présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence, déléguée à l’attractivité du territoire et au tourisme Maire de Cassis

ÉNIGME POUR TOUS

 Le Muséon Arlaten propose de s’adonner à la course camarguaise, le samedi 18 mai. Depuis 2004, le Ministère de la Jeunesse et des Sports agrée une “Fédération française de course camarguaise”.Voici donc une activité traditionnelle, ancrée dans son territoire (les taureaux, les manades, la Camargue et le delta du Rhône, les arènes…), devenue un sport à part entière, reconnu nationalement. Aussi nommée bouvine en y incluant toutes les activités liées au taureau et à l’élevage, le spectacle proposé par les raseteurs, consiste à courir vers l’animal pour lui arracher une cocarde, un gland ou une ficelle avant de sauter par-dessus la barrière. Avec dans ce mouvement d’approche, de frôlement, de crochetage une fin spectaculaire de fuite appelé raset. Traditionnellement, la course camarguaise est précédée de l’abrivado – l’arrivée des taureaux aux arènes sous la conduite des gardians – et suivie de la bandido, qui décrit le mouvement inverse. Ainsi, ce sont les taureaux qui constituent de bout en bout le cœur battant de la course camarguaise. Le costume blanc de René Allègre, raseteur entre 1930 et 1940 est à retrouver dans les salles du Muséon

Discipline : COURSE CAMARGUAISE

Rendez-vous : Muséon Arlaten

Dates & horaires : samedi 18 mai, de 19h à minuit

Tarif : Gratuit – Tout public