Skip to main content

MARSEILLE : Biomitech développe des bioréacteurs innovants

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : Biomitech développe des bioréacteurs innovants

François de CANSON, Vice-Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, en charge du développement économique, de l’attractivité, du tourisme et de la prévention des risques majeurs, a représenté Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, à l’inauguration du stand de la Région Sud au Salon Vivatech.

Il était aux côtés d’Isabelle CAMPAGNOLA-SAVON, Conseillère régionale, Présidente Commission Entreprises – Artisanat et commerce – Economie sociale et solidaire – Economie circulaire, de Françoise BRUNETEAU, Conseillère régionale, Présidente Commission Transition numérique des entreprises et des territoires, Aménagement, Economie numérique, de Yannick CHENEVARD, Député du Var, de Bruno BONNEL, Secrétaire général pour l’Investissement France 2030, de Jeannick BRISSWALTER, Président de l’Université Côte d’Azur et d’Alan FERBACH, Président, Directeur général et co-fondateur de Videtics.

A cette occasion, ils ont signé le panneau « Aujourd’hui nait une communauté IA en Région Sud » avec Audrey BRUN-RABUEL, Directrice générale de risingSud, Véronique SAUBOT, Directrice générale de Simplon ainsi que les startups présentes et les partenaires.

LA RÉGION SUD AU SALON VIVATECH

CLIMATE TECH

Biomitech développe des bioréacteurs innovants, capable de réduire les émissions polluantes des villes et des industriels tout en ayant un objectif d’économie circulaire. Ces systèmes écologiques transforment le dioxyde de carbone en oxygène, grâce aux micro-algues et à la photosynthèse, améliorant ainsi la qualité de l’air.» «Systèmes de dépollution de l’air à base de microalgues: Biourban qui propose de résoudre les problèmes causés par la pollution atmosphérique et aux espaces intérieurs à forte concentration de CO2 ou disposant d’une mauvaise qualité de l’air . High impact biofilter (HIB) permet de filtrer directement les émissions de procédés industriels à grande échelle qui produisent un volume élevé de pollutions. Ce système de biofiltration a pour but de traiter les émissions de Sox, CO, CO², Nox et particules fines 2,5-10 pm pour les industriels.