Skip to main content

MARSEILLE : 6 lauréats pour faire vivre la littérature en…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

MARSEILLE : 6 lauréats pour faire vivre la littérature en région Sud

Ce mardi 28 mai, 800 jeunes se sont retrouvés au 6MIC à Aix-en-Provence, dans le cadre de la 20e édition du Prix littéraire des lycéens des apprentis.

A l’issue d’une année de lectures et de rencontres, les auteurs ont été récompensés. Des élèves se sont également prêtés au jeu : en tout, 6 lauréats sortent vainqueur de cette édition anniversaire.

Chaque année, le dispositif Prix littéraire des lycéens concerne 26 établissements de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Au total, 1 000 jeunes jurés, entourés de 160 professionnels, ont participé durant l’année scolaire à des ateliers de réalisation. A l’issue de cet événement, la Région, aux côtés de l’Agence Régionale du Livre, a remis les prix aux lauréats des 6 catégories en compétition : 2 catégories pour les professionnels choisis par les jeunes : 1 catégorie Roman ; 1 catégorie Bande dessiné ; 4 catégories pour les jeunes : 1 catégorie Concours d’écriture ; 1 catégorie Vidéo, 1 catégorie Scène et 1 catégorie exposition.

Les Lauréats du Prix Littéraire 2024 des lycéens et des apprentis de la Région Sud

Dans la catégorie Roman : On était des loups (éditions Jean-Claude Lattès) de Sandrine Collette

Liam et sa femme Ava vivent solitaires en montagne, retirés dans une nature rude. Alors que Liam traque un loup menaçant leur territoire, Ava succombe à l’attaque d’un ours. À son retour, Liam découvre, sous le corps d’Ava, leur enfant qu’elle a protégé et sauvé. Affronter la perte de l’être aimé est intolérable, s’occuper d’un enfant insurmontable, qui plus est dans cet environnement sauvage et hostile.

Le mot de l’Agence régionale du Livre 

L’autrice sort de son registre habituel qu’est le roman noir, pour questionner le rapport à la parentalité dans tous les sens. « On était des loups » est une œuvre a la prose assez spéciale, il y a un effet de non-respiration qui fonctionne très bien et nous tient en haleine tout au long de la quête du personnage.

Dans la catégorie Bande dessinée : Toutes les morts de Laïla Starr (éditions Urban Comics) avec 1 trophée remis à Ram V, pour le scénario et le second à Filipe Andrade, pour le dessin

Convoquée par l’incarnation divine de toutes bonnes choses, au-delà des nuages, la déesse de la Mort se voit licenciée après une éternité de loyaux services. En bas, un enfant porteur de la vie éternelle va naître, aussi n’a-t-on plus besoin d’elle. Un corps humain va lui être attribué, puis madame la Mort sera envoyée sur terre où elle pourra profiter à loisir des plaisirs des simples mortels. Sa colère passée, elle n’exigera qu’une chose, être parachutée à proximité de cet enfant, Darius. À la recherche perpétuelle de son “adversaire”, qui grandit et vieillit, elle sera sauvée à plusieurs reprises par le dieu de la Vie, mènera des existences riches d’expériences, pour comprendre peu à peu l’attachement, le chagrin, la compassion.

Le mot de l’Agence régionale du Livre

C’est le 1er comics à entrer dans la sélection du Prix ! signé par un duo qui a notamment travaillé chez Marvel. C’est une BD au dessin magnifique, avec une dimension philosophique incarnée par la déesse de la mort. Sa particularité tient aussi à son rythme, avec des chapitres courts et percutants. Cette œuvre parle beaucoup aux lycéens.

Les Lauréats des catégories jeunes

Catégorie Concours d’écriture 2024
Théo DAVER, du Lycée du Golfe de Saint-Tropez

Catégorie Scène
Lycée Polyvalent Les Iscles, Manosque

Catégorie Vidéo
Centre pénitentiaire des Baumettes

Catégorie exposition
Lycée d’Enseignement Professionnel Pasteur, Nice

SOURCE : Région Sud.