Skip to main content

LA GARDE : Avec l’E2C et Pôle emploi La Garde, le relooki…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
8 Jan 2024

Partager :

LA GARDE : Avec l’E2C et Pôle emploi La Garde, le relooking a belle allure

Pôle emploi utilise le showroom de l’E2C La Garde pour relooker les personnes en contrat d’engagement jeunes (CEJ) qui le désirent, à savoir shooting photos et tenues vestimentaires avec lesquelles ils peuvent repartir, gratuitement. Une initiative unique en son genre. Explications.

Joindre l’utile à l’agréable, dit-on… Par son rôle élargi, le showroom de l’Ecole de la 2e Chance, à la Grande Tourrache, est parfaitement en phase avec le dicton. L’action développée avec les conseillères à l’emploi dédiées au contrat d’engagement jeune, Cécile Hajost et Célia Moreno-Christin, basées toutes deux à l’agence Pôle emploi de La Garde, est non seulement plaisante mais aussi profitable. Constatant le besoin de relooking des jeunes en CEJ (16 – 25 ans en situation de précarité qu’elles accompagnent de façon intensive vers l’emploi), et découvrant le showroom « maison » dans le cadre des relations partenariales avec l’Ecole de la 2e Chance du Var, la connexion s’est faite très vite. En l’occurrence avec les formatrices Johanna Roubinet et Lynda Kande, très impliquées dans le concept qui, au-delà de « simples » dons, est un outil pédagogique innovant basé sur la collecte, la valorisation et la distribution de vêtements, chaussures, accessoires neufs ou de seconde main. Eux aussi ont une deuxième chance…

Conseils personnalisés

L’atelier photos de Célia, dont les clichés sont destinés aux CV des jeunes et d’autres usages le cas échéant puisqu’ils disposent ensuite du fichier numérique, trouve ici son écrin à la faveur d’une prise en main adaptée, orientée au regard des envies et/ou du potentiel des jeunes. Il s’agit de parler avec eux dans un premier afin de les mettre à l’aise, de les déstresser, voire de les décomplexer.

« Souvent, ils n’ont pas les codes, ni sur la façon de s’habiller, ni pour poser, ni pour sourire », confie Célia. « Nous conseillons les jeunes de Pôle emploi au même titre que nos stagiaires de l’E2C, sur les tenues à porter, la posture, l’allure, y compris si quelques coups de ciseaux s’imposent sur la coiffure. Tous repartent gratuitement avec les vêtements de leur choix », renchérit Johanna. « C’est très appréciable, pour nous comme pour les jeunes. Cela permet de travailler de mieux en mieux ensemble également », ajoute Cécile. Soit en moyenne une fois par mois avec une dizaine de jeunes depuis plus d’un an, dans le cadre de cette mise à disposition du lieu.

Expression facilitée

Relooking individualisé, valorisation de l’image pro, définition de style, échanges décontractés et bienveillants, tout concourt à (re)donner confiance, estime de soi. Une démarche essentielle pour des jeunes en découverte d’eux-mêmes, et qui mettent ainsi plus de… chances de leur côté sur le marché du travail. La bonne présentation est aussi une des clés permettant d’ouvrir les portes de l’employabilité. Cette première du genre au showroom avec atelier photos Pôle emploi pourrait faire des émules tant l’initiative est appréciée, considérant que l’E2C dispose d’autres sites dans le Var, à Brignoles, Fréjus, Draguignan, La Seyne depuis peu, Cogolin bientôt.

« Les jeunes ne s’en rendent pas forcément compte avant, mais ils sont tellement bien accueillis qu’ils repartent tous très contents », poursuit Cécile. « Ce sont des vraies photos, sans filtre, ce qui diffère de ce que l’on voit aujourd’hui sur les réseaux », tient à préciser Célia. « Et puis, il y a dans notre showroom une facilité d’expression qui est la bienvenue pour un grand nombre d’entre eux. Nous avons l’habitude de cela également, de l’écoute, de l’attention aux autres, jusqu’à la mise en relation, si nécessaire, avec nos psychologues du travail et assistantes sociales du groupe UPV auquel l’E2C est adossé », conclut Johanna. Histoire de joindre le fond à la forme…

SOURCE : Var Entreprises – Newsletter de Décembre