Skip to main content

KERVIGNAC : Le Domaine de Locguénolé & Spa, deux siè…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Fév 2024

Partager :

KERVIGNAC : Le Domaine de Locguénolé & Spa, deux siècles d’aventure familiale

Le Domaine de Locguénolé & Spa rouvre après 3 ans de fermeture et de colossaux travaux.

Une sublime réincarnation

C’est l’histoire d’une renaissance, celle d’un domaine prestigieux et emblématique de la Bretagne Sud qui, après trois ans de rénovation et trente millions de travaux, reprend vie sous la forme d’un écrin de luxe et de nature. Un hôtel de charme dans un lieu d’exception, une promesse de gourmandise, de sérénité, de confort et de détente.

Bienvenue au Domaine de Locguénolé & Spa

A vingt minutes de Lorient, à 495 km de Paris, au cœur d’une forêt multi-centenaire, le domaine est posé sur les rives du Blavet qui, comme un serpent de mer, sillonne à travers les terres et relie la forêt à l’océan. Au gré des marées, qui font respirer la rivière, et des saisons qui colorent les arbres, le paysage est à couper le souffle et le silence de la nature envoûtant.

Autour de trois bâtisses rassemblant 44 chambres et suites figurent trois logements rares : un bateau, un ancien poulailler et un gîte version luxe. Le domaine compte également deux restaurants (dont un gastronomique), un spa, deux piscines et un tennis.

Deux siècles d’aventure familiale

 Locguénolé est un lieu chargé d’histoire qui résonne fort dans le cœur de la Bretagne. Une vieille légende populaire raconte que cette propriété qui surplombe l’estuaire où les eaux bleuâtres du Blavet se mêlent deux fois par jour au flux marin, tient son nom du grand saint Breton, Saint Guénolé. Vivant sur l’autre rive, il en eut un jour assez des vices de ses habitants et d’un seul pas franchit le Blavet pour aller vivre de l’autre côté dans ce lieu appelé depuis Locguénolé, « le lieu de Saint Guénolé ». Des trois bâtiments qui composent le domaine c’est le Manoir, d’une architecture classique et typiquement bretonne, qui est le plus ancien. Il fut construit en 1700 et était une dépendance d’un château fortifié du XVIe siècle construit à plusieurs kilomètres de là et détruit à la Révolution. Révolution qui marque le véritable début de l’histoire du château de Locguénolé. En 1800 le Comte César de la Tour Maubourg entreprend sa construction et cet édifice abritera la même famille jusqu’en 2020 date du rachat du domaine par le groupe Beautiful Life Hotels, actuel propriétaire.

 Miraculeusement épargné par la guerre

 Malgré des archives manquantes, car plusieurs fois victimes d’incendies, on sait que cette famille possédait d’immenses terres dans le Morbihan ainsi que trois châteaux et des domaines importants dans les Côtes d’Armor et l’Ille-et-Vilaine. On disait même qu’ils pouvaient traverser toute la Bretagne sans quitter leurs terres. Au XVIIIe siècle, s’ajoutait à tous ces biens plusieurs navires faisant du commerce avec l’Inde et la Chine rapportant soieries, porcelaines, ivoires et le précieux café.

C’est l’un de ses fils que César installa au château, le Comte Septime de La Tour Maubourg. Malgré une courte vie (1800-1845) Septime eut une existence bien remplie au service de l’empire : ambassadeur à Madrid, puis à Rome, membre de la Haute Chambre. Au fil de l’histoire, le nom (mais pas la famille) des propriétaires changea souvent au gré des unions et des transmissions majoritairement maternelles : Kerboudel de la Courpéan, Perrien de Crenan, de la Sablière… Pendant la deuxième guerre mondiale, les Allemands avait pris possession du château et en avait fait leur Kommandantur où de sinistres hôtes de passage s’appelaient Goering ou Goebbels… En 1944, le château échappa miraculeusement aux intenses bombardements des Américains et des Anglais qui cherchaient à déloger les Allemands de la « poche de Lorient ». Les arbres centenaires du parc portent encore les cicatrices des obus qui les remplirent d’éclats. L’histoire contemporaine du Domaine prend forme à la fin des années 60 quand la dernière héritière de la famille, Alyette de la Sablière décide de transformer la demeure familiale en gite chambres d’hôtes avant l’heure puis en hôtel. Avec une formidable réussite puisque Locguénolé devient Relais & Châteaux en 1970 (le premier de Bretagne) et le restaurant, créé à cette époque, gagne sa première étoile dès 1975, puis une deuxième en 1979 et restera étoilé jusqu’en 2020 et la fermeture du domaine pour trois années de travaux avant cette renaissance tant attendue.

Domaine de Locguénolé & Spa Le Hingair

Route de Port Louis

56700 Kervignac

Tél. 02 97 76 76 76

www.domaine-locguenole.com