Skip to main content

LE REVEST LES EAUX : Législatives 2024 – Florian FI…

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

LE REVEST LES EAUX : Législatives 2024 – Florian FIMBEL : « Défendre les droits et les libertés des citoyens »

Déjà candidat en 2022, il est candidat en 2024 dans la deuxième circonscription du Var. Nous sommes allés à sa rencontre.

Autres points programmatiques :

– Outre « la Démocratie Réelle » que nous avons vu dans l’épisode précédent, quels sont les autres points programmatiques que porte votre candidature ?

Vous comprendrez qu’il serait paradoxal de dire que nous souhaitons que les Français décident eux-mêmes grâce aux outils démocratiques qui seront mis en place, et en même temps exprimer des convictions sur des sujets qui divisent. Nous pensons que ce besoin de souveraineté populaire doit prendre le dessus sur toutes les autres revendications, car il est venu le temps d’arrêter de nous diviser, il est venu le temps de nous rassembler sur cette impérieuse cause commune de l’instauration d’une Démocratie Directe. Ensuite nous nous redisputerons sur la gauche, la droite… Au moins à ce moment-là ces disputes serviront à quelque chose car nous déciderons nous-mêmes à la fin (alors qu’aujourd’hui nous nous disputons mais nous ne pouvons décider de rien).

Ceci étant dit, nous porterons plusieurs valeurs et réformes structurelles à l’Assemblée nationale :

– La seule boussole que les élus doivent suivre est celle des intérêts de la France et du peuple français. Aucun intérêt particulier ne peut l’emporter sur l’intérêt général.

– Défendre les Droits et les Libertés des citoyens (au lieu de rester purement déclaratifs, les droits humains universels énoncés dans ces textes doivent devenir « opposables »).

– Instauration d’assemblées citoyennes à différents échelons pour un maillage démocratique du territoire (l’innovation démocratique passe toujours du local au national, voire au transnational).

– Assurer le respect du vivant et de l’environnement.

– Développer la Démocratie Participative.

– Assurer l’effectivité du vote blanc.

– Mettre en place de nouveaux modes de scrutins pour désigner nos représentants (la proportionnelle intégrale, le vote au jugement majoritaire, etc.).

– Tendre vers un mandat impératif (qui contraint au respect des engagements pris pendant les campagnes électorales).

– Interdire le cumul des mandats et des fonctions tout en limitant leur renouvellement (la politique ne doit pas être un métier).

– Augmenter la légitimité et la confiance dans les institutions françaises pour stimuler l’engagement citoyen.

– Tout faire pour favoriser l’intégrité et l’exemplarité des élus (tous les candidats de « Décidons Nous-Mêmes ! » ont signé une lettre d’engagement faisant office de charte éthique) : par exemple instaurer comme condition d’éligibilité à toutes les élections le casier judiciaire vierge (bulletin n° 2 et 3).

– Améliorer la liberté de la presse en luttant contre la concentration des médias.

– Instaurer une justice indépendante et égale pour tous sans influence du pouvoir politique.

– Lutter contre les violences faites aux femmes.

– Face à la déliquescence généralisée de la société, nous militerons pour l’élaboration d’une nouvelle Constitution, grâce au débat public entre tous les citoyens, afin de permettre de changer non seulement de régime politique mais de système ; car la Constitution, dans un pays, est la loi suprême qui organise toute la société.

C’est bien la question qui nous est posée : « Comment réorganiser toute la société, et non simplement tel ou tel de ses aspects  » ?