Skip to main content

CALVI : La Villa Calvi, L’art, nouvelle expertise

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
10 Avr 2024

Partager :

CALVI : La Villa Calvi, L’art, nouvelle expertise

La Villa Calvi Epicurienne, Arty et Sportive.

C’est une institution sur les hauteurs de la cité Semper Fidelis. L’une de ces aventures familiales qui voient défiler les jours heureux, et les souvenirs de générations reconnaissantes. Les étés ont ici l’odeur de l’immortelle avec un goût prononcé pour l’art contemporain, et pour toile de fond la vision d’une citadelle éternelle et la chaîne de montagnes du Monte Grosso. Au-delà de ce panorama à couper le souffle, des lignes contemporaines et d’un sens de l’hospitalité devenu légendaire, la Villa Calvi est surtout l’une des rares adresses emblématiques qui sort de sa zone de confort avec enthousiasme et curiosité. Arty, épicurienne et de plus en plus sportive, la famille Pinelli cultive le sens de l’immuable mais n’a pas son pareil pour flairer l’air du temps..

L’art, nouvelle expertise de la Villa

C’est peut-être l’une des signatures les plus fortes de cette retraite contemporaine… Les canards en camaïeu qui flottent sur le bassin principal et signés de l’artiste Julien Marinetti, la toile XXL du street artiste JonOne en guise de préambule à un séjour partout placé sous le signe de l’art, et d’un parti pris fort pour les pièces spectaculaires, qui interpellent, interrogent. L’histoire commence un peu par hasard il y a 15 ans, quand un couple de clients et amis tchèques sollicitent Marion et Jean-Pierre pour accrocher quelques toiles. Le succès est immédiat. Au point que le hasard devient un rituel avec les artistes que la maison invite à exposer, notamment JonOne, future star du street art alors émergeante.

Et jusqu’à ce qu’Antoine, sensible au travail de Julien Marinetti et geek invétéré, devienne son agent après l’avoir introduit sur les réseaux sociaux. Très vite, cet amateur et complice des artistes, se prend au jeu et nourrit des ambitions sérieuses pour ceux qu’il repère. Quelle plus belle galerie que le cœur de l’hôtel, un espace dédié de 700m2 au centre d’un chemin naturel qui mène au restaurant et aux terrasses ?! Rapidement, la clientèle se laisse gagner par la sélection pointue et cohérente d’une dizaine d’artistes : Fred Allard et ses inclusions d’accessoires de luxe, Hom Nguyen pour ses portraits à l’acrylique, au fusain et l’encre de Chine, Jérôme Revon pour ses assemblages de tirages photo, Stéphane Cipre et ses sculptures en alu…

Aujourd’hui, Antoine inaugure une seconde galerie à Monaco et ne compte pas s’arrêter. Avec une trentaine d’artistes en résidence, cet entrepreneur et amateur convaincu, a l’ambition de sortir l’art des galeries traditionnelles pour investir d’avantage les lieux d’expos insolites, des galeries plus accessibles et moins intimidantes au sein même des hôtels, terrains contemplatifs et plus « relax » par définition.