Skip to main content

BRUXELLES : Une stratégie ambitieuse visant à s’appuyer s…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
25 Fév 2024

Partager :

BRUXELLES : Une stratégie ambitieuse visant à s’appuyer sur les atouts du Groupe BEI

Les ministres des Finances de l’UE approuvent une stratégie ambitieuse visant à s’appuyer sur les atouts du Groupe BEI, à se concentrer sur huit priorités fondamentales et à déployer tout le potentiel de l’institution.

• La présidente Nadia Calviño partage sa vision de l’avenir du Groupe BEI lors d’une réunion informelle du Conseil Affaires économiques et financières (Ecofin) à Gand.

• Au cœur de l’approche se trouve un plan ambitieux visant à soutenir le leadership de l’Europe dans la double transition verte et numérique et à combler le déficit d’investissement dans l’innovation, les nouvelles technologies et les infrastructures physiques et sociales au profit des régions, des entreprises et des citoyens européens.

• Le président de la BEI a également présenté son intention d’intensifier les financements du Groupe BEI en faveur de la sécurité et de la défense de l’Europe, en mettant fortement l’accent sur les nouvelles technologies, les infrastructures critiques telles que le contrôle des frontières, la cybersécurité, l’espace et les technologies à double usage comme les drones, donnant ainsi un nouvel élan au soutien des partenariats nouveaux et plus solides. Des travaux sont actuellement en cours avec la Commission européenne et d’autres parties prenantes clés sur la portée et la définition des technologies « à double usage ».

La présidente de la Banque européenne d’investissement, Nadia Calviño, a partagé aujourd’hui avec les ministres des Finances de l’UE une stratégie ambitieuse visant à s’appuyer sur les atouts du Groupe BEI, à se concentrer sur huit priorités politiques fondamentales et à déployer tout le potentiel de l’institution pour stimuler la croissance et la cohésion sociale et territoriale, et soutenir Le leadership de l’Europe dans la double transition verte et numérique, ainsi que l’augmentation de la compétitivité, de l’autonomie stratégique ouverte et de la sécurité économique de l’Europe. La discussion, qui a eu lieu lors de l’Ecofin informel à Gand, a constitué le premier échange de vues stratégique entre les gouverneurs de la BEI et la nouvelle présidente, qui a pris ses fonctions le 1er janvier 2024.

La réunion fait suite à plusieurs semaines intensives de réunions d’engagement entre le président et les actionnaires individuels de la Banque, au cours desquelles Calviño a visité plusieurs capitales et rencontré des ministres et des chefs de gouvernement. Au cœur de l’approche dévoilée aujourd’hui à Gand par le président du Groupe BEI se trouve la nécessité de combler le déficit d’investissement dans l’innovation, les nouvelles technologies et les infrastructures physiques et sociales, au sein et au-delà de l’Union européenne, au profit des régions, des entreprises et des citoyens européens. Les nouvelles initiatives proposées visent à concentrer les investissements sur l’atténuation et l’adaptation au changement climatique ainsi que sur la transition énergétique, la numérisation et les nouvelles technologies. Ils comprennent également des plans visant à accroître les investissements dans la sécurité et la défense, à accroître le soutien et le développement des petites et moyennes entreprises (PME), à renforcer la cohésion territoriale et les infrastructures sociales dans des domaines tels que l’éducation, la santé et le logement abordable, et investir dans l’agriculture et la biotechnologie.

En dehors de l’Union européenne, la stratégie se concentre sur le soutien à l’Ukraine et à un processus d’élargissement réussi, ainsi que sur la stratégie EU Global Gateway. « Je me félicite vivement des discussions constructives d’aujourd’hui avec les ministres des Finances de l’UE, présidées par la présidence belge. Le ferme soutien que les ministres accordent à notre stratégie nous aidera à tirer parti des atouts du Groupe BEI et à déployer tout son potentiel pour soutenir les priorités stratégiques de l’UE et relever avec succès les défis mondiaux d’aujourd’hui », a déclaré le président Calviño. La réunion d’aujourd’hui était présidée par Vincent Van Peteghem, ministre belge des Finances et président du Conseil d’administration de la BEI. Il a déclaré : « L’Europe est confrontée à d’énormes défis, qui nécessitent d’énormes financements.

En tant que plus grande banque multilatérale au monde, la BEI peut aider les gouvernements à mobiliser les fonds nécessaires pour financer les défis auxquels nous sommes confrontés, tels que la défense, le climat et la compétitivité. La BEI dispose de l’expertise et des outils adéquats pour impliquer le secteur privé. En apposant un label de qualité sur certains projets d’investissement, la BEI confère une forte crédibilité aux projets plus risqués, permettant ainsi aux investisseurs privés de s’impliquer.»

S’appuyer sur les atouts du Groupe BEI et se concentrer sur huit priorités fondamentales

Le président Calviño a présenté aux ministres un ensemble de huit priorités fondamentales qui contribueront à bâtir une économie plus résiliente, plus juste et plus compétitive : consolider la banque climatique ; accélérer l’innovation technologique et la numérisation; accroître les investissements dans la sécurité et la défense ; contribuer à une politique de cohésion moderne; développer des financements innovants pour l’agriculture et la bioéconomie ; accélérer les investissements dans les infrastructures sociales ; être un pionnier en matière d’union des marchés de capitaux et concentrer ses activités en dehors de l’Union européenne sur la stratégie Global Gateway, l’Ukraine et un processus d’élargissement réussi.

Le président de la BEI a également présenté ses projets visant à intensifier les financements du Groupe BEI en faveur de la sécurité et de la défense de l’Europe, en mettant fortement l’accent sur les nouvelles technologies, les infrastructures critiques telles que le contrôle des frontières, la cybersécurité, l’espace et les technologies à double usage comme les drones. La stratégie comprend également un nouveau soutien à des partenariats nouveaux et plus solides. « Nous travaillons déjà avec la Commission européenne et d’autres parties prenantes clés sur la portée et la définition.

The European Investment Bank (ElB) is the long-term lending institution of the European Union, owned by its Member States. It finances sound investments that contribute to EU policy objectives. EIB projects bolster competitiveness, drive innovation, promote sustainable development, enhance social and territorial cohesion, and support a just and swift transition to climate neutrality.

The EIB Group, which also includes the European Investment Fund (EIF), signed a total of €88 billion in new financing for over 900 projects in 2023, €49 billion of which went to green investments. These commitments are expected to mobilise around €320 billion in investment, supporting 400 000 companies and 5.4 million jobs.