Skip to main content

ARECHES BEAUFORT : Vie et passion au refuge de l’Econdu …

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

ARECHES BEAUFORT : Vie et passion au refuge de l’Econdu avec Brigitte VORGER

Bienvenue à Arêches-Beaufort, au cœur de la Savoie, où tradition et avenir se rencontrent.

Découvrez cette commune montagnarde dynamique, animée par ses 2 000 habitants, un nombre qui quintuple en haute saison. Arêches-Beaufort, une destination avec une longue histoire touristique, est engagée dans la préservation de son territoire et son mode de vie face au changement climatique.

La commune évolue, passant d’un modèle hivernal à des activités hybrides tout au long de l’année. Cette transition est une étape clé, où l’avenir reste incertain mais plein de possibilités. Le dossier présente une communauté fière et enracinée, offrant un aperçu authentique de leur vie et de leur vision d’un tourisme respectueux. Les témoignages des habitants mettent en lumière leur attachement à la terre et leur désir de la partager.

Plongez dans l’univers d’Arêches-Beaufort, où chaque saison invite à l’aventure et au partage d’un patrimoine naturel et culturel exceptionnel.

Au cœur du Beaufortain : vie et passion au refuge de l’Econdu avec Brigitte Vorger

« Je suis intimement liée au massif du Beaufortain, un lieu qui me passionne. Durant l’hiver, je m’investis à la station d’Arêches-Beaufort, occupant le poste d’hôtesse de vente auprès des remontées mécaniques. Depuis sept ans, je suis également propriétaire du refuge de l’Econdu, ouvert de début juin à fin septembre, une période durant laquelle je vis pleinement ma passion pour les sports de montagne : randonnée, ski de randonnée, ski alpin et un peu de trail. Le refuge, perché à 1 884 mètres d’altitude, offre une vue imprenable sur le lac des fées, se niche sous le cormet d’Arêches et se trouve à seulement 1h40 du lac de Saint Guérin. Il devient un point d’accueil chaleureux pour les randonneurs parcourant le tour du Beaufortain, ceux organisant des circuits de plusieurs jours ou encore les passionnés de VTT et de trail, offrant une multitude d’itinéraires accessibles dès le seuil de notre porte. À midi, je propose une petite restauration valorisant les produits locaux grâce à une étroite collaboration avec des fournisseurs de la région.

Les après-midis sont agrémentés de boissons régionales, crêpes et glaces artisanales, avec comme plat signature la tarte au Beaufort, accompagnée de jambon cru de Savoie et d’une salade. Anciennement c’était un chalet d’alpage, ce lieu a été restauré par un habitant de Beaufort avant d’être vendu à ma famille, se situant sur la commune de Granier. C’est un véritable havre de paix où l’on peut observer les marmottes et se situe à proximité des alpages de Plan Pichu, d’où proviennent le beurre et le Beaufort que j’utilise pour choyer mes clients. Le refuge, avec ses 18 couchages répartis en deux dortoirs et une chambre double, accueille également quelques campeurs, selon l’espace disponible, offrant douches et restauration locale faite maison. Je m’approvisionne principalement auprès des agriculteurs locaux et de partenaires de confiance pour les terrines, saucissons, et le pain, livré une fois par semaine. Je gère seule cette aventure, avec le soutien indéfectible de mon mari, ancien artisan chauffagiste, qui se charge de la logistique, de la maintenance, et de l’intendance. La fin de saison nécessite une préparation minutieuse pour le vidage et l’entretien du refuge, tâches réparties sur trois jours. Cet endroit est plus qu’un simple refuge ; c’est une fenêtre ouverte sur le Beaufortain, une invitation à explorer et à savourer la montagne sous toutes ses formes. »