Skip to main content

VILLELAURE : La ferme Hi-Bride, maison écolo et chic !

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
6 Fév 2024

Partager :

VILLELAURE : La ferme Hi-Bride, maison écolo et chic !

Les expos 2024, de nouveaux hébergements, les belles tables qui montent, des châteaux et musées qui ouvrent de nouvelles ailes, le passage de la Flamme Olympique, les 250 ans de la synagogue de Cavaillon… et plus encore !

Le Vaucluse vous réserve des nouveautés qui pourraient bien vous inspirer ! (en tout cas, nous, en ce début d’année, ça nous inspire !)

COUP DE COEUR

LA FERME HI-BRIDE, MAISON ÉCOLO-CHIC

A l’orée des bois de Villelaure, entre Durance et Luberon, l’infatigable entrepreneur Patrick El-Ouarghi a posé ses valises dans une ferme aux allures de grande bastide fortifiée, adossée à sa tour de garde du XIIe siècle. Sous le coup de crayon joyeux de l’architecte-designer Matali Crasset, la bâtisse, alors à l’abandon , a gagné d’immenses baies vitrées à casquette béton, a vu ses espaces enfin inondés de lumière et ses murs éclaboussés d’aplats de couleurs vibrantes.

Il faut dire que Patrick El-Ouarghi et Matali Crasset n’en sont pas à leur première collaboration. Il y eut d’abord en 2003 le HI-hotel de Nice -version mer-, puis le Dar-hi en Tunisie, version désert, et le Hi-Matique à Paris -version urbaine. Pour la version « à la campagne », on retrouve ici une partie du mobilier imaginé pour le HI-Hotel, laissé orphelin depuis la vente de l’établissement et superbement mis en valeur par la sobriété des sols en béton ciré et des épais murs de pierre. 5 chambres d’hôtes, 2 studios et 2 maisons ont été aménagés courant 2022.

L’ancien bassin agricole s’est transformé en piscine à débordement, et la grange se prépare à accueillir le HAM (Hangar à Manger), dans un concept de ferme-auberge convivial. Le maitre-mot est ici agritourisme, car la ferme a bel et bien conservé sa vocation agricole et ses 20 hectares abritent bois, vignes et oliveraies. Les projets réalisés : jardin vivant et potager bio, stages ayurvédiques et yoga, ateliers de cuisine… pour achever d’en faire un lieu vivant, écologique et collectif.

SOURCE : Les Provençales Vaucluse Provence