Skip to main content

VERFEIL : Des jeux ouverts pour redonner confiance

Print Friendly, PDF & Email

Partager :

VERFEIL : Des jeux ouverts pour redonner confiance

Passer une journée conviviale ensemble, rompre l’isolement en s’essayant à différents sports à quelques semaines des Jeux Olympiques et Paralympiques.

C’était la double ambition de cette action de prévention organisée par le Département et ses partenaires à Verfeil le samedi 22 juin 2024 à destination des jeunes de 14 à 25 ans. Explications.

Sur le plateau sportif du collège Jean Gay à Verfeil, une belle dynamique de groupe et beaucoup de bienveillance. Ils sont une petite dizaine en ce samedi de juin à avoir bravé le temps maussade pour s’essayer, indépendamment de leur handicap ou non, à différents sports et handisports (boxe, tir-à-l’arc, cécifoot, handibasket, sarbacane…). Il s’agit là d’une action de prévention à destination des jeunes de 14 à 25 ans orientés par la MDS de Saint-Jean ou des structures du nord toulousain, comme la Mission locale, le Comité de bassin et de l’emploi du nord-est toulousain (CBE), l’association jeunesse LEC-GS.

Éviter la marginalisation

Anne Sophie Roques, éducatrice spécialisée et référente Jeunesse à la direction Territoriale des Solidarités de ce territoire qui couvre une zone allant de Pechbonnieu à Azas explique : « L’objectif de cette journée est multiple, à la fois sensibiliser à la pratique du sport, célébrer les valeurs de l’olympisme à quelques semaines des JO et enfin rompre l’isolement social des jeunes, éviter leur marginalisation, dans un territoire où les structures jeunesses sont peu nombreuses voire absentes comme ici à Verfeil. D’ailleurs parmi les présents, une jeune fille n’était quasiment pas sortie depuis le confinement. Sur le terrain, nous rencontrons beaucoup de personnes souffrant d’un manque de confiance et d’états dépressifs ».

Raccrocher ne serait-ce qu’un jeune

Sur le plateau sportif, on croise Caroline, tout sourire, venue de Lauzerville qui s’essaie au tir à l’arc avec son compagnon Christophe :  « Notre différence est une force, d’ailleurs j’apprécie que des sports inclusifs soient proposés. De par mon handicap, c’est quelque chose qui me tient à cœur et je vais suivre avec assiduité les jeux olympiques et paralympiques en France » témoigne-t-elle avec enthousiasme.

Anne Sophie Roques dresse le bilan de cette action : « A la suite de la journée, trois jeunes m’ont demandé de pouvoir être accompagnés. Pour l’éducatrice de prévention que je suis,  si ce type d’action me permet de pouvoir raccrocher ne serait-ce qu’un jeune, c’est tout gagné, même si nous aurions espéré une fréquentation plus forte ». Prochain rendez-vous pour la MDS de Saint-Jean ? En juillet, avec une action toujours en direction des jeunes, mais cette fois-ci autour du numérique, du culturel et de l’artistique.

SOURCE : Conseil départemental de la Haute-Garonne.