Skip to main content

TOULON : Un village des santonniers place Puget

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
8 Déc 2023

Partager :

TOULON : Un village des santonniers place Puget

Pour ce Noël 2023, l’ensemble des santonniers, y compris celui qui avait ses habitudes sur la place de la Liberté, est regroupé dans les chalets de la place Puget.

Les artisans sont présents tous les jours, du lundi au dimanche de 10h30 à 19h. Pour la deuxième année consécutive, les santons s’alignent sur les étagères des chalets de la place Puget. 5, 7 ou 10 cm. Habillés ou peints, ces petits personnages d’argile représentent une Nativité aux parfums de Provence. Les santonniers Didier, Campana et Paoli ont investi les 5 maisonnettes de bois mises à leur disposition sur la place Puget. Pour ce Noël 2023, tous, y compris celui qui avait ses habitudes sur la place de la Liberté, se retrouvent sur ce lieu stratégique au cœur de la ville, à la croisée des chemins entre les Villages de Noël et le centre Mayol.

Ces trois artisans reconnus pour leur savoir-faire présentent, chacun dans un style et une gamme de couleurs qui leur sont propre, leurs incontournables et de nouveaux personnages, comme le Papet, Augustine Pagnol ou un rugbyman au maillot frappé du brin de muguet. Ainsi, aux côtés du pêcheur, du meunier, du boumian, du tambourinaire ou du ravi qui sont des personnages incontournables de la crèche provençale, il n’est plus rare de trouver certaines figures emblématiques de l’actualité ou rentrées dans l’Histoire. Sans oublier les décors et leurs accessoires : arbres, maisons, moulins, ponts et autres étables.

Les santons et plus largement la tradition de la crèche de Noël trouve son origine au MoyenÂge. Elle serait née sous l’impulsion de saint François d’Assise qui aurait crée en 1223 la première crèche vivante à Greccio. Petit à petit les acteurs auraient été remplacés par des personnages bois, en cire, en verre… C’est à Marseille que la première crèche connue aurait été crée en 1775par un certain Laurent. Composée de mannequins articulés vêtus de costumes provençaux, elle aurait compté aussi parmi ses personnages des girafes, des rennes et des hippopotames. D’abord confectionnés avec de la mie de pain, les santons sont, depuis le 18e siècle, moulés dans de l’argile crue qui sera cuite par la suite. Sept étapes sont nécessaires pour leur réalisation et leur décoration se fait toujours à la main.

Informations pratiques :

Jusqu’au 31 décembre

Du lundi au dimanche : de 10h30 à 19h