Skip to main content

TOULON : Police. Point de situation hebdomadaire au Val d…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
12 Avr 2024

Partager :

TOULON : Police. Point de situation hebdomadaire au Val des Rougières

SÉCURITÉ – Point de situation hebdomadaire au Val des Rougières et maintien de la mobilisation de l’État et des services de police.

Depuis plusieurs mois, le quartier du Val des Rougières fait l’objet d’une attention particulière des services de l’État, et notamment de la police nationale au regard de l’activité en lien avec le trafic de stupéfiants.
Des opérations d’ampleur successives pour stopper le trafic de stupéfiants au Val des Rougières.
Ainsi, deux opérations « Place nette » ont été organisées en 2023, au mois de mai et d’octobre. Ces actions d’ampleur, complétées par des opérations judiciaires menées successivement au cours de l’année 2023, ont permis, à elles seules, de mettre à mal significativement le trafic de stupéfiants avec l’interpellation de 30 individus impliqués dans le trafic de stupéfiants et la saisie de plus de 75 kilos de cannabis, près de 15 kilos de cocaïne et plus de 188 000 euros en numéraire.
La lutte contre le trafic de stupéfiants implanté dans le quartier s’est poursuivie au début de l’année 2024 avec l’interpellation de 10 individus supplémentaires, à la saisie de plus de 54 kilos de résine de cannabis, de plus de 32 000 euros en numéraires et d’un véritable arsenal d’armes et de munitions. Le 12 mars dernier, grâce aux investigations menées par les enquêteurs de la police judiciaire, 10 individus varois impliqués soit dans le trafic de stupéfiants au sein du quartier, soit dans les actes de violences et d’intimidation constatés au mois de février, ont été interpellés et incarcérés pour la plupart d’entre eux.
Depuis le début de l’année 2024, les policiers hyérois ont bénéficié du renfort de leurs collègues toulonnais et seynois, chaque fois que cela a été nécessaire. Pendant six nuits, une trentaine de CRS étaient également présents au sein du Val des Rougières pour éviter les troubles à l’ordre public et une reprise du trafic.
Aussi, depuis le 12 mars dernier, le « point de deal » est à l’arrêt au sein du quartier du Val des Rougières.
La pression exercée par la direction interdépartementale de la police nationale se poursuit pour éviter tout déplacement du trafic.
L’action des services de l’État, mobilisés activement depuis plusieurs mois pour assurer la sécurité au sein du Val des Rougières et lutter contre les trafics de stupéfiants, doit être saluée de manière unanime. La mobilisation de l’État reste permanente pour éviter la reprise des trafics.
Pour éviter toute reprise du trafic au sein du quartier, les policiers hyérois, renforcés par leurs collègues varois autant que de besoin, maintiennent leur présence à un niveau élevé aussi bien au sein du quartier du Val des Rougières ainsi que dans d’autres quartiers limitrophes comme Les Maurels, le Pyanet ou les Bosquets où 7 individus ont déjà été interpellés ces dernières semaines.
S’agissant des effectifs (augmentation de 15 depuis 2014), le commissariat de Hyères est une priorité pour l’affectation de prochains policiers nationaux supplémentaires qui rejoindront la DIPN 83.

Enfin, l’État confirme son engagement à réfléchir, avec les acteurs locaux, à des projets d’équipement publics :

– implantation d’un bureau de police associant police municipale et police nationale ;
– développement ou réhabilitation d’équipements publics municipaux (local associatif) afin de participer à la vie du quartier, dont la programmation sera inscrite au contrat d’engagement 2024-2030 au titre de la politique de la ville, qui sera signé prochainement.