Skip to main content

TOULON : Philippe Mahé : « 2023 une année intense contre …

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
22 Jan 2024

Partager :

TOULON : Philippe Mahé : « 2023 une année intense contre la délinquance »

Philippe Mahé, préfet du Var, a présenté ses vœux aux forces de sécurité intérieure du département.

L’année 2023 a été une nouvelle fois marquée par son intensité pour l’ensemble des services ici présents aussi bien au regard des grands événements qui se sont déroulés sur le territoire comme la Coupe du Monde de rugby, des nombreuses manifestations festives et revendicatives qui se sont déroulées, toujours dans le calme et en sécurité, des visites ministérielles ou de l’épisode de violences urbaines au début de l’été qui a été pleinement maîtrisé par les policiers et gendarmes pendant près d’une semaine.

Aussi, le préfet du Var a remercié « chacune et chacun d’entre vous, ainsi que les personnes que vous représentez, pour votre action déterminée dans des contextes parfois très difficiles. Vous n’avez pas ménagé vos efforts pour protéger les personnes et les biens. Votre engagement et votre sens du devoir n’ont jamais fait défaut. »

LUTTE CONTRE LA DELINQUANCE

« La délinquance générale de proximité est en baisse, souligne le préfet, que ce soient les atteintes aux biens (-4,5%), ou les cambriolages (-3%). »

Les forces de sécurité intérieure, en étroite relation avec les parquets de Toulon et de Draguignan, sont mobilisées dans une lutte sans relâche contre toutes les formes de délinquance et de criminalités : depuis début 2023, dix opérations globales place nette ont été menées à Toulon, La Seyne-sur-Mer, Hyères, Fréjus…Cette méthode (avec renforcement ponctuel de 60 CRS) est étendue en 2024 en zone gendarmerie avec une première opération à Brignoles et au Luc ».

La mobilisation des services de police et de gendarmerie pour interpeller rapidement les délinquants souvent bien organisés et à l’origine de séries de cambriolages doit être soulignée. Le recours quasi systématique aux techniques scientifiques permet de faciliter l’identification des auteurs. Ces résultats sont le fruit d’une présence et d’une visibilité accrue sur l’espace public des effectifs de police et de gendarmerie (+8 % en 2023).

LUTTE CONTRE LES TRAFICS ET L’IMMIGRATION IRREGULIERE

L’année 2023 a de ce point de vue été exceptionnelle :

*+4,6 % de cannabis saisi (plus de 2,510 kilos en 2023)

*+137 % de cocaïne saisie (près de 50 kilos en 2023)

*+313 % d’héroïne saisie (près de 7 kilos en 2023)

*multiplication par 7 des biens, avoirs et fonds saisis (près de 8,5 millions d’euros en 2023)

*saisie de plus de 500 kilos de tabac et de près de 70 000 articles contrefaits.

Grâce à l’action de l’ensemble des services, le nombre d’étrangers en situation irrégulière reconduits vers leur pays d’origine a augmenté de près de 50 % (235 reconduites au total). Conformément aux instructions du ministre de l’Intérieur, les étrangers représentant une menace pour l’ordre public ont fait l’objet d’une procédure d’éloignement en priorité. La menace terroriste est toujours présente sur le terrain. Ce sujet mobilise les services, parfois et souvent dans l’urgence.

SECURITE ROUTIERE

Si le nombre de mort sur les routes est en baisse en 2023 (58 contre 64 en 2022), les services doivent rester mobilisés pour lutter contre la délinquance routière qui demeure un fléau dans le département. CRS, policiers et gendarmes doivent tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité sur les routes départementales, sinueuses et dangereuses, et malgré tout très fréquentées.

La protection des personnes et la lutte contre les feux de forêts.

Le travail des pompiers se doit également d’être souligné. Si le nombre total d’interventions est en baisse de près de 4 % par rapport à 2022, il reste à un niveau particulièrement élevé, soit 119 237 interventions (dont près de 7 000 accidents de la circulation). 85 % d’entre elles relèvent du secours à personnes.

Par ailleurs, grâce à la doctrine d’attaque rapide engagée par le SDIS 83, tous les départs de feux ont pu être maîtrisés rapidement et ont permis de préserver le Var d’un incendie majeur comme il avait pu en connaître les années passées. Cette force de frappe et d’intervention doit être soulignée, mais l’État y a aussi contribué grâce aux investissements engagés dans le cadre du Pacte capacitaire et du Fonds Vert.

D’ailleurs, le Pélicandrôme de Hyères sera inauguré dans les prochains mois, projet pour lequel l’État a participé à hauteur de 1 086 000 euros (23,4 % du montant total du projet). Au total, ce sont près de 2 750 000 euros qui sont investis par l’État pour lutter contre le risque incendie.

DEFENSE NATIONALE ET PENITENTIAIRE

La défense nationale avec 31 000 effectifs dans le département du Var. La collaboration étroite et quotidienne entre le ministère de l’Intérieur et le ministère des Armées a été marquée par plusieurs exercices de sécurité civile, et notamment l’exercice nucléaire qui s’est tenu les 22 et 23 novembre derniers et a visé à tester le plan particulier d’intervention du port militaire de Toulon qui serait mis en œuvre en cas d’événement radiologique.

« J’ai tenu à associer à ces vœux l’administration pénitentiaire, ainsi que le service pénitentiaire d’insertion et de probation et la protection judiciaire de la jeunesse. Vous êtes un maillon essentiel de notre Ordre républicain, chargés de punir mais aussi de veiller à la réinsertion de nos concitoyens qui ont fauté et que nous devons accompagner. Je tiens à vous témoigner de toute ma reconnaissance. »

Les grands événements de l’année 2024

« Le premier événement majeur dont nous aurons collectivement à assurer la sécurité est celui du Relais de la Flamme Olympique, le 10 mai prochain, qui traversera 8 communes du département pour arriver à Toulon. Celui-ci créera nécessairement un grand engouement populaire, que nous devons anticiper et préparer, après son arrivée à Marseille 2 jours plus tôt.

Le deuxième évènement sera celui du 80ᵉ anniversaire du débarquement de Provence dont nous connaîtrons bientôt les contours et le programme. Là aussi, l’engouement populaire sera de mise avec une participation massive des jeunes aux cérémonies qui seront organisées sur le territoire. Tous les services, des ministères des Armées, de l’Intérieur et de l’Éducation nationale, seront mobilisés pour assurer le succès de cet évènement majeur. La synergie entre tous les acteurs est déjà bien engagée, j’en suis le témoin quotidien. »

La sécurité partout et pour tous sur l’ensemble du territoire, l’égalité républicaine.

« Ce sera le défi majeur et principal de l’année, parce que c’est celui qui concerne directement nos concitoyens qui expriment des attentes fortes à ce sujet. Nous sommes tenus de garantir et d’assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire, en zone urbaine et en zone rurale, au-delà des quartiers les plus sensibles, c’est l’égalité républicaine. Aussi, si la présence et la visibilité sur l’espace public ont déjà augmenté en 2023, les efforts doivent encore se poursuivre. C’est pour cette raison que j’ai demandé à ce que les opérations d’approche globale ou « place nette » soient désormais menées aussi bien en zone police qu’en zone gendarmerie. »

Des moyens consolidés pour les atteindre

La loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (LOPMI) promulguée le 24 janvier 2023 a permis de mettre en musique les engagements pris lors du Beauvau de la sécurité. Cela représente 15 milliards d’euros d’ici 2027.

Elle se traduit au niveau local :

> Les effectifs de la police nationale augmentent régulièrement, en particulier depuis 2021 : + 85 créations nettes de postes de personnels de police à Toulon, La Seyne-sur-Mer, Hyères, Fréjus, Draguignan, Saint-Raphaël. 1474 effectifs de police nationale et 923 militaires de la gendarmerie sont mobilisés chaque jour dans le Var.                                                                                                                 

> Pour la gendarmerie, deux nouvelles casernes sont programmées, à Cuers et Cotignac, au titre du plan national décidé par le Président de la République.

Au-delà de la hausse des effectifs, ce sont aussi des moyens financiers et mobiliers exceptionnels qui sont mobilisés pour assurer une qualité de travail à l’ensemble des services de sécurité. Ainsi, en 2021 et 2023, au titre du plan « poignées de portes », ce sont près de 100 opérations qui ont été menées pour un budget total de plus de 500 000 euros. En 2024, plus d’1,5 million d’euros seront alloués au lancement des travaux relatifs à la mise aux normes et la réfection de bureau et l’accueil de l’hôtel de police de Toulon.

Par ailleurs, dans le cadre de la convention État/Région, les services de police et de gendarmerie ont pu bénéficier de travaux, notamment d’économie d’énergie et d’aménagement au sein des commissariats et brigades mais également de divers matériels utilisés au quotidien (vélos et motos électriques, drones, installations de bornes électriques, véhicules, renvoi d’images vers l’hôtel de police…). Ce sera encore le cas en 2024 avec l’achat d’une navette maritime au profit de la DIPN.

Les investissements de l’État se font également au profit du ministère des Armées dans le cadre de la loi de Programmation militaire 2024/2030 qui consacre plus de 410 milliards d’euros aux Armées sur 7 ans, soit 118 milliards d’euros supplémentaires et une hausse de 40 % par rapport à la loi de programmation précédente. Ainsi, ce sont notamment 25 canons CAESAR, 4 sous marins nucléaires d’attaque, 1 frégate et 8 hélicoptères interarmées qui seront mis à disposition de nos armées, et 2,4 milliards pour le département du Var.

Photos PRESSE AGENCE.