Skip to main content

TOULON : La Mission Jeanne d’Arc 2024 forme les off…

Print Friendly, PDF & Email
Floriane Dumont
11 Fév 2024

Partager :

TOULON : La Mission Jeanne d’Arc 2024 forme les officiers de la marine de demain

Le PHA Tonnerre et la FLF Guépratte appareillent pour la mission JEANNE D’ARC 2024.

Le jeudi 19 février 2024, près de 800 marins et soldats embarqueront à bord du Porte‑hélicoptères amphibie (PHA) Tonnerre et de la Frégate de type La Fayette (FLF) Guépratte pour débuter la mission JEANNE D’ARC 2024 (JDA 24). Durant cinq mois, le groupe Jeanne d’Arc 2024 contribuera à asseoir la souveraineté française dans son espace maritime et à renforcer la coopération avec les nations partenaires, tout en participant pleinement à la formation des officiers de la Marine de demain.

Le groupe JDA 24 est composé de l’École d’application des officiers de Marine (EAOM), avec ses 162 officiers-élèves et 35 instructeurs, d’un Groupement tactique embarqué (GTE), fort de 40 véhicules, et de trois hélicoptères de la Marine et de l’Armée de Terre avec leurs détachements.

FORMER LES OFFICIERS DE LA MARINE DE DEMAIN

Après deux années et demie de formation au sein de l’École navale à Lanvéoc-Poulmic (29), grande école de la Marine militaire française, la mission JEANNE D’ARC représente l’aboutissement de la formation des futurs officiers de Marine. Cette mission, historiquement menée sur le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc retiré du service actif en 2010, en a conservé le nom et s’inscrit dans la tradition des déploiements du navire, restés ancrés dans la mémoire de générations entières d’officiers de Marine. Tout au long de cette mission, qui les mènera loin de chez eux durant plus de cinq mois, les officiers-élèves effectueront près de 150 jours de mer, ponctués d’heures de quart, d’exercices internationaux, d’opérations, de périodes d’instruction dispensées par les équipages des deux bâtiments et par leurs instructeurs de l’école d’application des officiers de marine (EAOM), et d’escales.