Skip to main content

TOULON : Le Jacques Chevallier a appareillé pour son dépl…

Print Friendly, PDF & Email
Gilles Carvoyeur
27 Sep 2023

Partager :

TOULON : Le Jacques Chevallier a appareillé pour son déploiement de longue durée

Le Jacques Chevallier, premier Bâtiment Ravitailleur de Forces (BRF) de sa classe, a appareillé de Toulon pour son déploiement de longue durée.

Le mercredi 27 août 2023, le BRF Jacques Chevallier a appareillé pour son déploiement de longue durée, qui constitue une étape importante en vue de son admission au service actif par la Marine nationale. Ce déploiement est destiné à vérifier les caractéristiques militaires du bâtiment, notamment son endurance, sa capacité à naviguer en eaux chaudes et froides et son interopérabilité avec nos partenaires et alliés.
Le programme FLOTLOG (flotte logistique) confirmé par la loi de programmation militaire 2024-2030, prévoit la livraison de 4 BRF à la Marine. Résolument moderne, à double coque, les BRF renouvelleront les moyens de la Marine pour assurer autonomie, liberté d’action et permanence à la mer des forces navales.
Avec les ravitailleurs de la classe Jacques Chevallier, la Marine nationale met à l’honneur les ingénieurs du génie maritime des XIXe et XXe siècles, dont les travaux ont largement contribué à définir les moyens de la Marine d’aujourd’hui.
Le déploiement de longue durée du Jacques Chevallier, baptisé en l’honneur de l’ingénieur du génie maritime qui fut l’un des pères de la propulsion nucléaire navale en France et ancien Délégué général pour l’armement, s’étendra du 27 septembre 2023 au 2 février 2024. Partie intégrante du processus d’admission au service actif du Jacques Chevallier par la Marine nationale, ce déploiement de plusieurs mois correspond à la seconde étape de la phase de  » vérification des capacités militaires « . Il met fin à la période de mise en condition opérationnelle de l’équipage du BRF, débutée le 4 septembre 2023.
Le Jacques Chevallier mettra le cap à l’ouest, afin d’éprouver ses capacités dans des environnements maritimes variés, mais aussi de développer l’interopérabilité de ce nouveau type de bâtiment avec nos partenaires et alliés des zones traversées. Cette période en mer, effectuée loin, longtemps et en équipage, permet de mettre à l’épreuve le BRF et ses systèmes et aux marins de s’approprier davantage ces équipements.

Focus sur les Bâtiments Ravitailleurs de Forces :

Les BRF sont des navires polyvalents et stratégiques, clé de voûte de notre autonomie stratégique, en permettant à la France de disposer d’une Marine océanique. Leurs missions centrales sont de soutenir le groupe aéronaval autour du porte-avions, d’appuyer la composante océanique de la dissuasion nucléaire, et de participer au soutien d’opérations interalliées en développant notre interopérabilité.
Les bâtiments ravitailleurs de forces remplaceront les bâtiments de commandement et de ravitaillement (BCR) Var, Marne et Somme, en améliorant considérablement leurs capacités d’emport de fret et de carburant, ainsi que leurs capacités tactiques. Capables de fournir plus de 13 000 m³ de carburant, et 1500 tonnes de fret, les BRF participent à l’élaboration de la situation tactique et peuvent être déployés en autonomie dans des zones soumises à des menaces asymétriques ou résiduelles.